La STIB franchit le cap des 8.000 collaborateurs, et continue à embaucher

25/05/16 à 18:17 - Mise à jour à 18:17

Source: Belga

La STIB a franchi l'an dernier le cap des 8.000 collaborateurs (8.003), après avoir embauché 835 personnes dont la moitié pour des fonctions de conducteurs.

La STIB franchit le cap des 8.000 collaborateurs, et continue à embaucher

Le CEO de la STIB Brieuc de Meeûs. © Belga

Ces embauches ont augmenté les effectifs de 5% par rapport à l'année précédente et ce mouvement à la hausse des effectifs sera prolongé en 2016, a indiqué mercredi le CEO de la STIB Brieuc de Meeûs, présentant le rapport d'activités de la Société des Transports Intercommunaux Bruxellois pour l'année 2015, aux côtés du président du Conseil d'administration Thomas Ryckalts.

Pour l'année en cours, 793 postes sont ouverts au recrutement (182 employés et 611 ouvriers), en partie pour compenser les départs naturels de l'entreprise.

Ces engagements ne tiennent pas compte des mesures annoncées par le gouvernement bruxellois le 28 avril pour renforcer la sécurité du réseau à la suite des attentats et qui visent notamment de nombreuses embauches supplémentaires. Les ministres bruxellois ont en effet notamment décidé d'affecter désormais chaque année 20 millions d'euros pour engager du personnel complémentaire à concurrence de 363 équivalents temps plein afin de renforcer la présence humaine dans l'ensemble du réseau bruxellois de métro. Ce chiffre n'est (pour le moment) pas intégré par la STIB dans ses projections.

Le lock-down de la fin de l'année dernière décidé dans la foulée des attentats de Paris et qui a engendré la fermeture du métro durant quatre jours - une première dans l'histoire de la société, selon Thomas Ryckalts- a quant à lui eu un impact limité sur la progression ininterrompue du nombre de voyageurs sur le réseau observée depuis 15 ans. On en a dénombré 5,6 millions de plus par rapport à 2014 (370,2 millions en tout), a souligné le CEO de la STIB.

La plus forte hausse a été enregistrée sur le réseau bus (2,7 %) en raison de la mise en service, fin 2014 de 172 nouveaux véhicules. La hausse a été proportionnellement moins élevée sur les réseaux trams et métro (1%), qui restent toutefois plus populaires (35,4 et 36,4% de parts de marché pour 27,7 au réseau bus).

Brieuc de Meeûs a attribué cette nouvelle hausse à plusieurs facteurs: un degré de satisfaction de la clientèle inégalé de 7 sur 10; une qualité de service restée certifiée CEN; la poursuite des investissements dans l'information aux voyageurs (600 afficheurs de temps d'attente; 70 bornes interactives en station); la généralisation progressive de la carte Mobib; la mise en oeuvre de 150 mesures d'amélioration de l'offre; la livraison de trams supplémentaires qui ont permis de renforcer la capacité sur les lignes 93 et 94.

Le tout s'est soldé par une hausse de 6,4% du nombre de kms parcourus (en tout 44,7 millions) par rapport à 2014.

Au niveau financier, les recettes ont augmenté de 2,1% par rapport à l'année précédente. Les dépenses ont diminué de 4,2% et le taux d'endettement est descendu à 15,7% (108,1% en 2005).

De nombreux investissements sont prévus dans un avenir proche. Le gouvernement bruxellois a prévu de dégager 5,2 milliards d'euros pour les nombreux projets qui attendent la STIB au cours des 10 prochaines années.

En savoir plus sur:

Nos partenaires