La stevia obtient le feu vert de Bruxelles

14/11/11 à 22:04 - Mise à jour à 22:04

Source: Trends-Tendances

La Commission européenne a autorisé ce lundi le recours à la stevia, un nouveau substitut naturel au sucre. La nouvelle réjouit les industries de l'agroalimentaire.

La stevia obtient le feu vert de Bruxelles

© REUTERS

La Commission européenne a annoncé ce lundi l'autorisation à l'échelle de l'UE du recours à un édulcorant d'origine naturelle, la stevia, qui pourrait ainsi remplacer l'aspartame ou d'autres édulcorants dans les aliments ou les boissons sans sucre.

Dans un communiqué, la Commission a annoncé avoir adopté "un règlement autorisant son usage dans diverses catégories alimentaires", à la suite de l'avis favorable rendu par l'Agence européenne de sécurité des aliments.

Ces édulcorants sont tirés d'une plante, la Stevia Ribaudiana, originaire d'Amérique du Sud et apparentée à la famille de plantes des Asteraceae, comme l'estragon ou la camomille. Cette autorisation entrera en vigueur le 2 décembre. Des yaourts, des céréales, des boissons, des chocolats ou des édulcorants pourront désormais contenir des extraits de stevia.

Dans un communiqué, le Conseil international de la Stevia, qui représente l'industrie du secteur, applaudit cette décision. "L'ultime obstace du processus régulatoire a été levé", s'est réjoui Maria Teresa Scardigli, directeur exécutif de ce groupe industriel, tandis que son président Carl Horn, a souligné que les produits étaient non seulement naturels, mais aussi "zéro calorie".

Les extraits de la stevia sont déjà très courants dans les produits en Asie, en Amérique du Sud et aux Etats Unis, selon l'industrie du secteur.

Selon Coca-Cola, "ce nouvel ingrédient au pouvoir 200 fois supérieur à celui du sucre a fait l'objet de plus de 25 années de recherche tant au niveau technologique pour sa mise au point qu'au niveau scientifique pour établir sa sécurité d'emploi".

En même temps que la décision d'autoriser cet édulcorant, la Commission européenne a adopté deux règlements établissant des nouvelles listes d'additifs. La première, qui entrera en vigueur en juin 2013, sera accessible en ligne et permettra aux consommateurs d'identifier aisément quels additifs sont autorisés dans quels aliments. La seconde concerne les additifs dans les ingrédients alimentaires.

Trends.be, avec Lexpension.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires