La société LSG Sky Chefs Belgium veut supprimer 130 emplois

26/10/16 à 14:10 - Mise à jour à 14:09

Source: Belga

La direction de la société LSG Sky Chefs Belgium, basée à Zaventem et spécialisée dans le catering aérien, a annoncé mercredi, au cours d'un conseil d'entreprise, son intention de procéder à un licenciement collectif de 130 travailleurs sur près de 600, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

La société LSG Sky Chefs Belgium veut supprimer 130 emplois

© http://www.lsgskychefs.com

L'entreprise justifie cette annonce par les "conditions de marché difficiles" vécues depuis plusieurs années en raison d'une concurrence accrue et de l'évolution, dans le chef de ses clients, du concept de services à bord vers celui d'achats à bord, ce qui conduit à une baisse de la demande.

"Une série de mesures a déjà été mise en oeuvre afin de faire face à cette situation, comme par exemple une diminution du personnel en cours depuis 2014, des économies de coûts globaux et l'externalisation de certaines activités. Ces mesures ne représentent toutefois pas une solution suffisante et durable pour gérer la réalité économique à laquelle l'entreprise est confrontée", explique la société, qui évoque "un nouveau modèle opératoire" afin de protéger sa compétitivité en Belgique "et de remettre l'entreprise sur la voie d'une croissance rentable."

Un nouveau modèle qui passe par une adaptation de l'emploi à la nouvelle baisse attendue des volumes d'activités futurs et se traduirait par une procédure de licenciement collectif (loi Renault) qui affecterait 130 emplois.

Alors que la procédure légale d'information et de concertation avec les syndicats a débuté ce mercredi, la direction de LSG Sky Chefs Belgium assure qu'elle "abordera toutes les questions et propositions des délégués du personnel".

Du côté syndical, la FGTB Horval regrette "un nouveau drame social en Région bruxelloise qui va toucher de nombreux travailleurs wallons, bruxellois et flamands". Le syndicat socialiste constate que "LSG vend à perte depuis plusieurs exercices" et doit faire face à un concurrent qui "ne respecte pas les conventions collectives en vigueur pour ce type d'activités". "Le service des relations collectives du ministère de l'emploi porte une part de responsabilité dans cette concurrence déloyale parce que ce service croupion n'est pas capable de décider rapidement dans une économie où tout se décide à la vitesse de la lumière", fustige le syndicat, qui ajoute que les organisations syndicales exigent "avant toutes choses la validation des comptes de 2015 par le conseil d'entreprise et le dépôt des comptes à la Banque nationale comme cela est prévu par la loi."

Quant au syndicat libéral, il constate que "malgré le fait que LSG Sky Chefs dispose d'un quasi monopole à l'aéroport (de Zaventem, NDLR) au niveau du catering, la société ne parvient quand même pas à être rentable". La CGSLB entend tout faire pour sauvegarder l'emploi au maximum.

Filiale du groupe LSG, principal fournisseur mondial de services à bord, LSG Sky Chefs Belgium emploie près de 600 personnes sur son site de Zaventem.

TrendsInformation Services

Nos partenaires