La SNCB sous surveillance continue

08/06/11 à 10:09 - Mise à jour à 10:09

Source: Trends-Tendances

L'assainissement des finances de la SNCB est loin d'être fini, selon la ministre Vervotte, qui a demandé, à la direction du groupe, d'effectuer "un monitoring financier en continu, de sorte que nous puissions agir quand c'est nécessaire".

La SNCB sous surveillance continue

© Belga

Inge Vervotte, ministre (CD&V) des Entreprises publiques, a demandé aux conseils d'administration du groupe SNCB un "monitoring financier en continu", annonce-t-elle mardi soir sur son site Internet, alors que des informations font état de la suppression possible de trains pour réaliser des économies.

Sur son site, Inge Vervotte résume les étapes qu'elle a suivies en matière de finances de la SNCB. En 2010, la SNCB a déjà connu "une forte amélioration" de ses résultats, avec une réduction de moitié de son déficit. "Avons-nous réussi ? Certainement pas. L'assainissement demandera encore de nombreux efforts, de tous les intéressés. A ma demande, les conseils d'administration effectueront un monitoring financier en continu, de sorte que nous puissions agir quand c'est nécessaire."

SNCB : les économies prévues pour 2011-2012 (ACV-Transcom)

Le conseil d'administration de la SNCB a déjà approuvé pour 2011 et 2012 les économies prévues, a tenu à préciser mardi soir Luc Piens (ACV-Transcom). Plusieurs arrêts seront supprimés et 45 gares ne seront plus équipées de guichets.

Ces économies étaient nécessaires pour obtenir l'aval des réviseurs en vue de l'approbation des comptes annuels de l'entreprise ferroviaire. Les syndicats ont déjà été mis au courant des grandes lignes de ces économies, qui entrent dans le cadre du contrat de gestion qui court jusqu'en 2012.

Sur la période 2011-2012, 45 gares ne seront plus équipées de guichets. Ce changement se déroulera progressivement, en fonction du placement des distributeurs automatiques, dont l'achat a pris du retard. D'autres économies seront réalisées grâce à la suppression de certains trains circulant tôt ou tard. Cinq arrêts seront aussi supprimés, à savoir ceux de Bruxelles-Congrès, Bruxelles-Chapelle, Anvers Nord, Anvers Est ainsi qu'un arrêt en Wallonie.

Toujours selon Luc Piens, le syndicat chrétien a par ailleurs reçu la garantie que les 531 emplois statutaires au sein de la société SNCB-Logistics conserveront bien ce statut.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires