La retraite reste le premier souci des indépendants

02/06/16 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Belga

(Belga) La retraite reste le premier souci des indépendants. Deux tiers d'entre eux doutent de la capacité de l'État à assurer ses obligations, selon une enquête de l'Union des Classes moyennes (UCM) auprès de 800 indépendants.

La retraite reste le premier souci des indépendants

La retraite reste le premier souci des indépendants © BELGA

L'UCM demande de créer le 2e pilier de pension pour indépendants en personne physique. Ce 2e pilier permettra notamment de mettre sur le même pied les travailleurs indépendants qui ?uvrent en personne morale et ceux exerçant leur activité en personne physique et d'harmoniser les couvertures sociales entre les différents statuts. L'organisation plaide en outre pour "la mise en ?uvre d'un système de pensions à points qui repose sur un mode de calcul transparent, rassurant et équitable afin de répondre aux préoccupations des indépendants et de la population en général". En ce qui concerne le système d'invalidité, l'UCM plaide pour revoir la période de carence. Il faut "davantage de souplesse, une intervention plus rapide et qui ne force pas à cesser complètement ses activités", argumente l'association. Les indépendants sont peu nombreux (18,4%) à connaître l'existence d'une couverture sociale en cas de faillite ou de cessation forcée de l'activité. L'UCM veut permettre à un indépendant de rebondir après un échec. L'extension de la couverture sociale, annoncée pour le 1er janvier 2017, est vivement attendue. "Une campagne d'information devrait être réalisée pour mettre définitivement fin aux idées reçues selon lesquelles les indépendants courraient des risques de se retrouver du jour au lendemain sans revenus." (Belga)

Nos partenaires