La reprise de Danheux et Maroye (Tubize) permet de sauver 83 emplois

31/03/10 à 15:29 - Mise à jour à 15:28

Source: Trends-Tendances

Le tribunal de commerce de Nivelles a autorisé mercredi la reprise de la société de travaux publics et privés Danheux et Maroye, de Tubize. Les deux offres cumulables, présentées par le collège de mandataires de justice chargé d'exécuter le transfert d'activités, ont été acceptées, permettant au total de sauver 83 emplois (sur un total de 225).

La reprise de Danheux et Maroye (Tubize) permet de sauver 83 emplois

Le tribunal de commerce de Nivelles a autorisé mercredi la reprise de la société de travaux publics et privés Danheux et Maroye, de Tubize. Les deux offres cumulables, présentées par le collège de mandataires de justice chargé d'exécuter le transfert d'activités, ont été acceptées, permettant au total de sauver 83 emplois (sur un total de 225).

Une fois cette reprise partielle autorisée, la société tubizienne a fait aveu de faillite. La faillite ne concerne que les activités de Danheux et Maroye qui n'ont pas fait l'objet d'une offre de reprise. Le tribunal de commerce a désigné trois curateurs, suivant la procédure normale en matière de faillite.

Deux offres de reprise ont été acceptées par le tribunal: celle de la société CFE portant sur un chantier important (15 millions d'euros) à Namur, qui permet de sauver 12 emplois ; et celle d'un consortium formé par les sociétés Galère, Wanty et Estra Consulting (groupe Strazzante) qui porte sur 17 chantiers en cours et concerne 71 travailleurs.

Par ailleurs, une société concurrente de Danheux et Maroye, qui ne s'est pas inscrite dans la procédure de transfert d'activités, aurait fait des propositions à une vingtaine d'ouvriers de la société tubizienne. Au total, une centaine d'emplois sont donc sauvés dans l'immédiat.

Une cellule de reconversion devrait être mise en place pour la centaine de membres de personnel non repris.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires