La réponse de Colruyt aux "insinuations ou accusations de fraude fiscale"

13/12/14 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Belga

La réponse de Colruyt aux "insinuations ou accusations de fraude fiscale"

Selon l'Echo, Colruyt Group a transféré ses sociétés belges sous son ombrelle luxembourgeoise, éludant ainsi l'impôt. Le groupe "conteste avec la plus grande fermeté toute insinuation ou accusation de fraude fiscale ou autre construction fiscale illégale en vue d'une baisse drastique de la charge fiscale", précise-t-il dans un communiqué . "La structure au Luxembourg n'a pas été créée afin d'abaisser drastiquement la charge fiscale, comme cela est suggéré dans les journaux. Cette société a bien été érigée afin de financer nos investissements au Luxembourg, en Belgique et en France, tout en nous permettant de ne pas augmenter la pression fiscale", réagit Marc Hofman, directeur financier de Colruyt Group.

Colruyt Group investit environ 300 millions d'euros par an en Belgique, au Luxembourg et en France, "ce qui contribue à la création d'en moyenne 1.000 emplois par an". Le groupe comptait au 30 septembre 2014 quelque 25.869 collaborateurs en équivalent temps plein. Colruyt Group est "l'une des rares entreprises qui recourent aux intérêts notionnels pour les raisons pour lesquelles ils ont précisément été créés: favoriser les investissements et la création d'emplois en Belgique", et reste l'un des principaux investisseurs dans le pays, poursuit le document.

En savoir plus sur:

Nos partenaires