La quatrième offre d'achat améliorée d'AB InBev sur SABMiller sera-t-elle la bonne?

12/10/15 à 15:17 - Mise à jour à 17:42

Source: Belga

Le géant brassicole AB InBev a soumis une nouvelle offre d'achat à son concurrent SABMiller, a confirmé le numéro un mondial lundi dans un communiqué. Cette dernière offre porte sur une valeur de 43,50 livres par action en cash.

La quatrième offre d'achat améliorée d'AB InBev sur SABMiller sera-t-elle la bonne?

Une bière produite par SAB Miller servie à Cape Town. © REUTERS

Le propriétaire des marques de bière américaine Budweiser et belge Stella Artois a transmis cette nouvelle proposition lundi au conseil d'administration de SABMiller, connu en Europe pour ses bières italienne Peroni, tchèque Pilsner Urquell et néerlandaise Grolsch.

Cette proposition qui valorise la capitalisation boursière de SABMiller à environ 70 milliards de livres (94 milliards d'euros), représente une plus-value de 48% par rapport au montant (29,34 livres) d'une action SABMiller à la clôture de la Bourse, le 14 septembre, soit le dernier jour avant les spéculations autour d'un rapprochement entre les deux premiers groupes brassicoles mondiaux.

Les trois premières tentatives du numéro un de la bière se sont toutes soldées par des refus. La dernière en date, la semaine dernière, comprenait l'offre de 42,15 livres par action (57 euros) pour un total d'environ 92 milliards d'euros. Le conseil d'administration de SABMiller l'avait rejetée, estimant qu'AB InBev la sous-évaluait "substantiellement".

La nouvelle offre, mise sur la table lundi, propose aux actionnaires de SABMiller d'être en partie payés en espèce pour leurs actions, mais aussi partiellement en actions du groupe issu de l'opération.

AB InBev espère ainsi séduire les deux plus gros actionnaires de SABMiller, le géant du tabac Altria et BevCo, un fonds d'investissement appartenant à la famille colombienne Santo Domingo.

La précédente offre prévoyait un montant de 42,15 livres par action, ce qui valorisait la compagnie à un peu plus de 92 milliards d'euros. La plus-value par rapport au cours de clôture était alors de 44%. Mais le conseil d'administration de SABMiller avait rejeté cette proposition, considérant qu'avec celle-ci, l'entreprise restait "très substantiellement sous-évaluée".

"On peut se demander si une hausse de 3% va réellement les faire changer d'avis", indiquait lundi après-midi un analyste. D'après plusieurs sources, SABMiller tablerait sur une offre d'environ 45 livres par action.

Le temps presse pour AB InBev: selon la réglementation londonienne, il ne lui reste quasiment plus que deux jours avant la date butoir (mercredi 18H00 HB) pour faire une offre formelle. Il devrait sinon attendre six mois au moins pour faire de nouvelles tentatives d'approches.

En savoir plus sur:

Nos partenaires