La production de pétrole d'ENI en Libye à l'arrêt

16/03/11 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Trends-Tendances

La production de pétrole en Libye du groupe italien ENI, premier producteur étranger dans le pays, est désormais à l'arrêt mais le groupe produit encore du gaz pour alimenter des centrales électriques dans le pays, a indiqué mercredi son directeur général.

La production de pétrole d'ENI en Libye à l'arrêt

© Belga

Paolo Scaroni, qui avait estimé jeudi que l'arrêt de la production de pétrole d'ENI en Libye était "une question de jours", a déclaré que la production avait été arrêtée en raison des problèmes au niveau des exportations.

ENI continue en revanche à produire du gaz pour alimenter des centrales électriques libyennes, a ajouté M. Scaroni, en marge d'une audition parlementaire à Rome.

Lundi, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a estimé dans son rapport mensuel que la production de pétrole libyen, habituellement de 1,6 million de barils par jour, était presque à l'arrêt ces derniers jours en raison des combats.

ENI est le premier producteur étranger en Libye, pays dont l'Italie est l'ancienne puissance coloniale, avec une production nette de 244.000 barils équivalent pétrole par jour en moyenne en 2009.

En incluant la part revenant à la compagnie libyenne NOC dans le cadre des accords de partage, la production d'ENI s'est élevée à 522.000 barils par jour en 2009.

M. Scaroni a par ailleurs jugé que les rapports entre ENI et la compagnie nationale pétrolière libyenne n'étaient pas compromis. "Quel que soit le système politique, la NOC a des contrats et a des rapports avec nous", a-t-il souligné.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires