La pils sur le déclin, succès des bières spéciales et sans alcool

19/03/18 à 16:08 - Mise à jour à 16:08

Source: Belga

La consommation de bières sans alcool dans l'horeca a augmenté de près de 45% en un an, selon un baromètre établi par la Fédération des distributeurs en boissons (Febed) dont les membres approvisionnent quelque 14.000 établissements en Belgique, la moitié du marché. La part de marché de ces bières sans alcool au café reste toutefois marginale (0,35%).

La pils sur le déclin, succès des bières spéciales et sans alcool

© Getty Images/iStockphoto

La bière sans alcool a le vente en poupe. Les grands groupes brassicoles ont lancé récemment une version 0,0% vol. alc. de leur marque phare, à l'image d'AB InBev avec la Jupiler et Alken-Maes avec la Maes. Lundi, c'est au tour d'un autre gros acteur, Palm, repris en 2016 par le groupe néerlandais Bavaria, de présenter sa célèbre spéciale belge dans une version totalement nulle en alcool. "Avec la Palm 0,0, la brasserie surfe sur la tendance à une consommation d'alcool responsable et satisfait le consommateur à la recherche de plus de goût et de caractère dans le segment des boissons non alcoolisées", explique le brasseur de Steenhuffel.

Dans les autres catégories de bière, le baromètre de la Febed confirme le déclin de la pils (- 3,8%) et la popularité croissante des bières spéciales fortes (+ 4,9%). Au café, la pils détient encore une part de marché de 32,3% contre 13,4% pour la spéciale. La consommation de sodas et d'eaux a également reculé. Les commandes de coca-cola ont ainsi baissé de 4,8% entre 2016 et 2017. La célèbre boisson pèse encore tout de même 10,5% de part de marché dans l'horeca. Les eaux ont baissé de 1,2%. L'eau plate détient plus de 15% de part de marché alors que l'eau gazeuse représente 10%. L'ensemble des volumes consommés l'an dernier dans l'horeca a baissé de 2,1%.

Nos partenaires