La nouvelle structure Durobor NewCo est sur les rails

30/06/17 à 10:32 - Mise à jour à 10:32

Source: Belga

Le tribunal de commerce de Mons a validé jeudi la reprise de la gobeleterie Durobor par le Néerlandais Herman Green et le transfert de 144 travailleurs vers la nouvelle structure "Durobor NewCo". Selon la FGTB, la faillite de Durobor n'a toutefois pas encore été prononcée, ce qui bloque le dossier des travailleurs non repris.

La nouvelle structure Durobor NewCo est sur les rails

© Image globe

Mardi dernier, un avis favorable était sorti de l'audience du tribunal de commerce quant au projet de reprise porté par le Néerlandais Herman Green et la Sogepa.

Selon la FGTB, le travail devrait reprendre rapidement chez Durobor où l'ancienne localisation, dans le quartier des carrières de Soignies, est en sursis, Herman Green ayant marqué son intention de construire une nouvelle usine dont l'implantation n'a pas encore été révélée.

Du côté syndical, si la satisfaction est de mise à la suite du sauvetage de la gobeleterie sonégienne, véritable fleuron économique de la région du Centre, on s'interroge sur la suite du dossier Durobor et sur le sort des travailleurs nos repris dans le nouveau projet.

"Il apparaît en effet que la faillite de l'ancienne Durobor n'a pas encore été prononcée à ce jour3, a indiqué Stefano Fragapane de la FGTB. "Nous ne comprenons pas la raison de cette situation qui, nous l'espérons va rapidement se débloquer car, sans faillite, le sort des travailleurs non repris chez Durobor NewCo ne peut être réglé. Nous ne pouvons pas dresser les documents de chômage ni faire l'état des créances pour alimenter le fonds de fermeture qui doit servir à payer certaines sommes aux travailleurs sortants."

Nos partenaires