La menace terroriste dope les achats en ligne

24/11/15 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Belga

Les consommateurs privilégient les courses en ligne. Carrefour et Delhaize ont enregistré une hausse des commandes sur le net. La tendance est à peu près générale pour les différents types de commerce, à Bruxelles du moins.

La menace terroriste dope les achats en ligne

© Belga

"Ce week-end fait partie du top 3 de l'année", reconnait Baptiste Van Outryve, porte-parole de Carrefour Belgium. Il parle des achats en ligne, où les clients viennent chercher leurs courses dans les drives. En partie parce que certains magasins ont fermé leur porte, comme l'hypermarché Carrefour de Berchem Sainte-Agathe. Surtout, manifestement, car le client préfère éviter d'entrer dans les grandes surfaces.

Delhaize a aussi noté une croissance de ce type d'achats. Selon Belga, Carrefour et Delhaize ont enregistré samedi une hausse de 40% à 50% des ventes en ligne. Seul Colruyt n'a pas vu de modification, mais la chaine ne dispose que de 10 magasins dans la capitale, sur un total d'une centaine.

Un effet de vases communicants

Si l'on prend tous les types de commerces confondus, Carine Moitier, managing director de l'association BeCommerce, avance qu'il y a eu une hausse des ventes sur le net par un effet de "vase communicants vers les magasins virtuels." Elle ajoute que ce type de situation s'était déjà manifestée dans les périodes de canicule.

Si la crise perdure, cela pourrait avoir un effet marqué sur les achats de Noël. De quoi renforcer une hausse qui s'annonce déjà très forte.

La part de l'e-commerce est déjà substantielle en Belgique, si l'on en croit l'étude BeCommerce Market Monitor, qui mesurait les achats en ligne à 4,1 milliards d'euros pour le premier semestre 2015.

Nos partenaires