La liquidation d'Arcopar a permis de dégager 640 millions d'euros

28/06/18 à 18:31 - Mise à jour à 18:31

Source: Belga

La liquidation de la coopérative Arcopar a donné lieu à la vente d'actifs pour un montant total de 640 millions d'euros, a annoncé jeudi le collègue de liquidateurs à l'occasion de l'assemblée générale d'Arcopar, la plus importante coopérative d'Arco. Pour autant, il ne reste pour ainsi dire plus rien pour les coopérateurs.

La liquidation d'Arcopar a permis de dégager 640 millions d'euros

Kris Peeters © BELGA/Kristof Van Accom

En 2011, Arco, coopérative financière du mouvement ouvrier chrétien, avait été entraînée dans la chute de Dexia dont elle était un important actionnaire. Quelque 800.000 coopérateurs ont ainsi perdu leur investissement.

Une cinquantaine de coopérateurs étaient présents ou représentés jeudi à l'AG. Selon les liquidateurs, tous les principaux actifs ont été vendus. "Depuis le début de la liquidation, des actifs ont été vendus pour un montant total de 640 millions d'euros, permettant la réalisation d'une valeur ajoutée de 183 millions d'euros. Celle-ci représente tout à la fois des plus-values réalisées pour 125 millions d'euros et des intérêts et dividendes perçus pour un montant global de 58 millions d'euros", précisent-ils dans un communiqué.

Les placements de trésorerie et valeurs disponibles d'Arcopar s'élèvent actuellement à plus de 176 millions d'euros, mais ils ne peuvent pas encore être utilisés pour le paiement de créanciers en raison des litiges. Mais pour les coopérateurs, il ne devrait plus rien rester car l'amende européenne "est désormais définitive", selon Ludo Foqué, le liquidateur principal. Cette amende, confirmée par la Cour de justice de l'UE et due à l'État belge, s'élève à 127 millions d'euros, intérêts y compris. Cette amende découle du fait que la garantie d'État, qui avait été mise en place par le gouvernement Leterme, a par la suite été considérée comme une aide d'État illégale.

Par ailleurs, la fin de la liquidation d'Arcopar est liée à la résolution de divers litiges en cours. Plusieurs groupes de coopérateurs lésés, sous l'égide notamment de Deminor, ont en effet intenté des actions en justice.

Selon le cabinet de conseil juridique aux actionnaires Deminor, qui représente plus de 2.000 coopérateurs, plus de 460 millions d'euros issus de la liquidation du groupe Arco sont revenus aux créanciers privilégiés, dont une majorité à Belfius.

L'accord de gouvernement fédéral prévoit la recherche d'une solution pour les coopérateurs d'Arco mais aucun consensus n'a jusqu'ici été trouvé entre les partenaires de la majorité.

Le vice-Premier ministre CD&V, Kris Peeters, a assuré jeudi au micro de la VRT qu'il est possible de trouver une solution pour les coopérants d'Arco, estimant que "c'est une question de volonté politique, plutôt qu'une question juridique ou financière". "Arco est dans l'accord de gouvernement. S'il n'y a rien aujourd'hui, c'est parce que De Wever ne le veut pas", juge encore M. Peeters.

En savoir plus sur:

Nos partenaires