La grève votée à l'unanimité chez 3M à Nivelles

08/11/17 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Belga

Après le blocage constaté par les syndicats lors des discussions menées avec la direction de 3M mardi soir à Nivelles, les travailleurs ont voté à l'unanimité, mercredi, en faveur de la grève. Ce mouvement se poursuivra jusqu'à vendredi.

La grève votée à l'unanimité chez 3M à Nivelles

© DR

Le travail pourrait reprendre lundi mais sans sortie de commandes, afin de faire pression sur la direction du groupe. Celle-ci, en juin dernier, avait annoncé son intention de fermer son implantation de Nivelles, alors que 107 travailleurs y sont employés. Les syndicats jugent "largement insuffisantes" les propositions de 3M sur le plan social.

"L'usine est bloquée jusqu'à vendredi. Lundi, en front commun syndical, nous discuterons de différentes actions à mener, et notamment des interpellations de partis politiques. Parce qu'on voit bien les limites de la procédure Renault telle qu'elle existe actuellement: quand une multinationale décide de fermer une implantation alors qu'elle réalise des bénéfices, et de ne pas vendre pour éviter de renforcer un concurrent, on ne peut rien faire", indique le permanent CSC, Lahoucine Ourhibel.

Si les discussions semblent dans l'impasse à propos du plan social, le rendez-vous fixé le 15 novembre entre les syndicats et la direction de 3M est maintenu.

Lundi, afin de lancer un signal incitant l'entreprise à prendre une initiative pour débloquer la situation, les travailleurs envisagent de reprendre le travail sans laisser sortir les commandes. En parallèle, les syndicats vont également demander que soit enclenchée une procédure de conciliation.

Wendt Boart déplore les actions

La direction de Wendt Boart déplore, dans un communiqué, les actions qui sont menées par le personnel. Depuis 5h30 du matin mercredi, l'usine qui emploie 107 travailleurs est en effet bloquée.

"Les parties se sont séparées hier/mardi sans être parvenues à un accord sur un plan social. Nous comprenons les émotions suscitées par l'annonce de l'intention de 3M de mettre un terme à ses activités à Nivelles, tant pour les collaborateurs que pour leur famille. La direction de l'entreprise tient à insister sur le fait que, dans le cadre de la procédure/loi Renault, elle a toujours mené les discussions avec les représentants du personnel dans un esprit d'ouverture. Elle s'engage à limiter au maximum les conséquences au niveau social", indique le communiqué de la direction.

Celle-ci affirme également qu'un plan "substanciel et équilibré" a été mis sur la table, et qu'elle espère dès lors confirmer prochainement cette proposition finale dans un accord formel.

Nos partenaires