La fuite en avant des constructeurs, le crash de Volkswagen

23/09/15 à 15:34 - Mise à jour à 15:45

La crise VW met en lumière l'approche utilisée par les constructeurs automobiles pour mesurer la consommation et les émissions. Ils ont une très (trop) grande latitude pour " optimiser " les méthodes de mesures dont les résultats ont un énorme impact financier et commercial. Jusqu'à ce que l'un d'eux dépasse la ligne blanche...

La tempête qui touche Volkswagen arrange bien les affaires de la Commission européenne. Elle souhaite modifier les méthodes et les normes de mesure de la consommation et des émissions des voitures. Pour se rapprocher de la réalité. L'ICCT (International Council of Clean Transportation), qui est à l'origine de la découverte du logiciel qui fraude les tests pour certaines VW aux USA, publie régulièrement des rapports détaillés pour dénoncer l'écart entre les chiffres publiés dans les brochures et la réalité. "Cet écart a grandi ces dernières années", indiquait l'ICCT dans un communiqué publié début septembre. Il était de 10% en 2001 et atteignait 35% en 2014. Sans changement dans les méthodes de mesures, il pourrait monter 50% en 2020, toujours selon l'ICCT (1).
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires