La Fnac et Darty donnent naissance à un géant français

06/11/15 à 13:51 - Mise à jour à 13:56

Source: Afp

Après six semaines de réflexion, Fnac et Darty sont tombés d'accord pour se marier et donner naissance à un géant français des magasins d'électroménager et d'électronique grand public, dont la formation suscite toutefois des craintes de "casse sociale".

La Fnac et Darty donnent naissance à un géant français

© IMAGEGLOBE

A la demande notamment des actionnaires britanniques de Darty (électroménager et matériels électroniques), la Fnac (produits culturels et électroniques) a consenti à améliorer sa proposition initiale de rachat en proposant un paiement partiel en espèces. Elle a jusqu'au 11 novembre pour confirmer son offre, selon un communiqué conjoint.

Cet argument semble avoir fait basculer la décision du conseil d'administration de Darty, groupe basé à Londres, qui s'est déclaré prêt vendredi à recommander l'offre à ses actionnaires.

Le rapprochement entre les deux distributeurs, qui cumulent un chiffre d'affaires de plus de 7 milliards d'euros et 333 magasins rien que sur la France, semble désormais bien engagé.

La transaction valoriserait Darty à environ 615 millions de livres (environ 860 millions d'euros).

Un mariage entre les deux enseignes renforcera considérablement le poids des deux acteurs, notamment dans les négociations à l'achat avec les mastodontes de l'électronique grand public, comme Apple et Samsung, pour obtenir de meilleurs tarifs.

D'importantes économies, d'un montant estimé de 85 millions d'euros, pourraient également être réalisées, notamment sur la logistique, le transport et les fonctions support (comptabilité, informatique, etc..).

Mais cet aspect provoque déjà l'inquiétude des salariés. "C'est catastrophique, socialement ça va être terrible", estime le syndicat CFDT de Darty, qui craint l'impact pour les structures centrales (services achat, informatique ) et les magasins en doublon géographiquement.

"Les principales interrogations des salariés, élus et délégués syndicaux portent sur les destructions d'emploi" dans les deux enseignes, a confirmé à l'AFP, Catherine Gaigne, déléguée Sud à la Fnac.

L'opération reste soumise à un certain nombre d'étapes, dont une approbation définitive par le conseil d'administration de la Fnac.

La Fnac, qui emploie 14.500 collaborateurs (dont 61% en France), a dégagé en 2014 un bénéfice net de 41 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires de 3,89 milliards (-0,3%).

Darty, qui emploie 12.600 personnes en France et à l'étranger, a renoué avec les bénéfices l'an dernier, avec 13,8 millions d'euros de résultat net pour des ventes de 3,51 milliards (+3,2%).

En savoir plus sur:

Nos partenaires