La fiscalité belge attire les pétroliers

03/12/13 à 12:56 - Mise à jour à 12:56

Source: Trends-Tendances

Selon le bureau d'études Graydon, dix-sept multinationales ayant plus de 10 milliards d'euros de fonds propres disposent d'une société d'investissement en Belgique. Cinq d'entre elles sont actives dans le pétrole ou l'énergie, rapporte mardi L'Echo.

La fiscalité belge attire les pétroliers

© Thinkstock

La Belgique fait en effet figure de "véritable Eldorado" pour de nombreuses multinationales qui utilisent des sociétés belges de financement pour réduire leur charge d'imposition au niveau mondial. Elles recourent à des holdings ou à des banques internes. Celles-ci rassemblent les liquidités que recueille une multinationale pour les prêter à d'autres filiales, et ce afin de profiter du système belge des intérêts notionnels.

En 2012, les dix plus grands centres de financement, qui emploient 464 personnes, ont réalisé un bénéfice global de plus de 500 millions d'euros, sur lequel ils ont payé seulement 7 millions d'euros. Au total, le club des grandes sociétés de financement disposant de plus de 10 milliards d'euros de fonds propres comptait l'an dernier 17 multinationales, soit quatre de plus qu'en 2011. Parmi celles-ci figurent 5 géants du pétrole et de l'énergie: BP, Total, Statoil, ExxonMobil et GDF Suez.

Le fait que les sociétés belges contribuent peu au fisc belge ne signifie pas que les multinationales ne paient pas d'impôts. Mais les taxes sont payées par d'autres sociétés du groupe, souvent dans d'autres pays.

Nos partenaires