La fin des stations-service BP ?

19/07/10 à 09:40 - Mise à jour à 09:40

Source: Trends-Tendances

Les raffineries et les stations-service de BP emploient plus de la moitié de ses employés alors qu'elles ne comptent que pour 3 % de son bénéfice imposable. Selon le "Sunday Times", le groupe britannique envisage de se séparer de ces activités afin de colmater le trou abyssal dans ses finances creusé par la marée noire.

La fin des stations-service BP ?

BP, auquel la marée noire dans le golfe du Mexique coûtera des dizaines de milliards de dollars, pourrait se séparer de ses activités de raffinage et de distribution, peu rentables, a rapporté dimanche le quotidien britannique Sunday Times.

La cession des raffineries et des stations-service du groupe britannique, la réduction de ses activités en Amérique du Nord et un moindre recours à la sous-traitance dans l'ingénierie sont quelques-unes des options mises à l'étude pour dessiner le BP post-marée noire, affirme le journal qui cite des "sources actionnariales anonymes".

Les raffineries et les stations-service de BP emploient 50.000 personnes dans le monde, soit plus de la moitié de ses 80.000 employés, alors qu'elles ne comptent que pour 3 % de son bénéfice imposable, souligne le Sunday Times. Ces mesures s'ajouteraient aux ventes colossales d'actifs en préparation, dont le Financial Times croyait savoir vendredi qu'elles pourraient s'élever à 20 milliards de dollars, soit le double de ce qu'avait annoncé BP en juin.

Le géant britannique céderait notamment pour 12 milliards de dollars d'actifs à l'américain Apache Corporation, dont une part de BP dans Prudhoe Bay, le plus grand champ pétrolifère d'Amérique du Nord. Selon le Sunday Times, l'accord final pourrait être annoncé avant la publication du résultat semestriel du pétrolier, le 27 juillet.

Le coût de la marée noire pour BP frôle les 4 milliards de dollars

BP a par ailleurs annoncé lundi que la marée noire du golfe du Mexique lui avait coûté 3,95 milliards de dollars jusqu'ici (soit plus de 3 milliards d'euros) en frais divers, y compris les dédommagements déjà versés. Cette somme inclut l'ensemble des dépenses effectuées par le groupe pour contenir et nettoyer le pétrole, le forage de puits de secours, les sommes versées aux Etats riverains et aux autorités fédérales, a détaillé le groupe dans un communiqué.

Le géant pétrolier ajoute que ce bilan provisoire incluait plus de 67.500 demandes de dédommagement déjà remboursées, à hauteur de 207 millions de dollars. Et rappelle au passage qu'il a accepté de créer un fonds de 20 milliards de dollars, consacré à l'indemnisation des victimes de la marée noire. BP a toutefois relevé qu'il était trop tôt pour chiffrer le montant final de la facture, qui risque d'être bien plus élevé.

Le gouvernement américain a ordonné dimanche à BP de l'informer sur "une fuite détectée" et sur "d'autres anomalies" près du puits à l'origine de la marée noire dans le golfe du Mexique, sans pour autant exiger qu'il enlève l'entonnoir qui empêche le jaillissement du pétrole depuis jeudi pour la première fois depuis avril.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires