La Fédération wallonne de l'Agriculture proposera à ses membres une assurance contre les aléas climatiques

30/07/18 à 15:10 - Mise à jour à 15:12

Source: Belga

(Belga) La Fédération wallonne de l'Agriculture (FWA) va proposer d'ici la fin de l'année à ses membres la possibilité de souscrire une assurance paramétrique couvrant des risques liés au climat, a-t-on appris lundi dans le cadre de la Foire agricole de Libramont.

Cet outil assurantiel privé est développé en partenariat avec une compagnie d'assurances et est basé sur un paramètre (ou indice) comme le gel, la pluviométrie ou un certain seuil de température. Selon la FWA, il a le mérite de faire gagner du temps. Si le paramètre retenu est le gel et qu'il survient le 15 avril, l'assuré, par exemple un fruiticulteur, "sera indemnisé le 15 mai, sans devoir attendre qu'un constat soit dressé par un expert", explique Aurélie Noiret, conseillère au service d'études du syndicat agricole. Plusieurs produits vont être lancés dans les prochains mois mais la FWA ne désire pas en dire davantage pour l'instant. Le syndicat agricole souhaite en outre la mise en place d'une assurance multirisque climatique couvrant, par exemple, des dégâts dus à la sécheresse, à la grêle, au gel, à un excès de précipitations... Des assurances dont les primes coûtent cher et pour lesquelles la FWA demande une aide de la Wallonie. Ce type d'assurances interviendrait à partir de 20% de pertes, contrairement au Fonds des calamités qui ne s'applique qu'à partir de 30% de pertes. D'autres conditions sont également nécessaires pour que le Fonds des calamités intervienne et notamment la reconnaissance du caractère exceptionnel de l'évènement météorologique. Ces deux outils complémentaires -assurance paramétrique et assurance multirisque climatique- deviennent indispensables au vu du caractère de plus en plus extrême des phénomènes météorologiques dans un contexte de réchauffement climatique, estime-t-on à la FWA. "Vu la diversité des 13.000 exploitations en Wallonie, il faut une sorte de boîte à outils de la gestion des risques pour les agriculteurs", souligne Aurélie Noiret. En réponse à l'épisode de sécheresse de ces dernières semaines, l'organisation d'agriculteurs rappelle par ailleurs l'existence du site internet "Fourrage.Fwa" permettant à des éleveurs d'échanger ou de trouver à proximité de chez eux tous les types de fourrages (paille, préfané, foin, maïs... ou mise à disposition de terre pour l'implantation de couverts fourragers). Le manque d'eau a nui à la croissance des fourrages et de nombreux agriculteurs sont contraints de déjà entamer leur stock pour l'hiver. (Belga)

Nos partenaires