La facture de gaz et d'électricité va baisser à Bruxelles en 2017

02/12/16 à 07:25 - Mise à jour à 07:25

Source: Belga

Le régulateur bruxellois pour l'énergie, BRUGEL, a décidé de modifier à la baisse les tarifs de distribution de gaz et de l'électricité initialement fixés pour 5 ans et en vigueur depuis janvier 2015.

La facture de gaz et d'électricité va baisser à Bruxelles en 2017

© istock

Le consommateur bruxellois verra sa facture énergétique diminuer en moyenne de 30 euros par rapport à ce qu'aurait dû lui coûter sa facture en 2017, a-t-on pu lire dans un communiqué que s'apprête à diffuser ce vendredi le régulateur bruxellois.

Le journal L'Echo évoque quant à lui dans son édition de ce jour une baisse moyenne de quelque 40 euros mais au départ d'un niveau de consommation un peu plus élevé et si le consommateur a opté pour l'offre la plus avantageuse.

Selon le communiqué de BRUGEL, cette baisse de quelque 30 euros concernera plus précisément le client résidentiel bruxellois qui consomme annuellement en moyenne 2.800 kWh en électricité, ce qui fera diminuer la composante distribution de sa facture de 18,44 euros TVAC (-6,5% ) par rapport à ce qu'il aurait dû payer en 2017 à tarif inchangé; et 12.000 kWh en gaz, dont la composante distribution diminuera de 11,34 euros TVAC (-4,3%).

Pour un client professionnel, la baisse pourrait s'avérer bien plus importante encore, en fonction de son niveau de consommation annuel. Ainsi pour celui qui consomme annuellement 750.000 kWh en électricité et 300.000 kWh de gaz, l'impact par rapport aux tarifs 2017 initiaux s'élève respectivement à 820,5€ HTVA pour l'électricité et 204,6€ HTVA pour le gaz.

BRUGEL précise que c'est à la suite du premier contrôle tarifaire "ex post" de la période régulatoire 2015-2019 portant sur l'année 2015, qu'il a souhaité faire quelques ajustements. Ceux-ci concernent, entre autres, le fonds de régulation tarifaire. Fin 2015, pour les secteurs électricité et gaz confondus, celui-ci affichait un montant total de 212,1 millions d'euros dont 97,6 millions n'étaient pas encore affectés. BRUGEL souhaitait redistribuer ces différents montants aux consommateurs bruxellois, tout en garantissant une stabilité des tarifs pour la prochaine période régulatoire, indique-t-il dans le communiqué.

La structure tarifaire globale reste inchangée ainsi que les tarifs non périodiques, à savoir les tarifs payés par les utilisateurs du réseau pour une prestation technique ou administrative effectuée par le gestionnaire de réseau de distribution, telle qu'un nouveau raccordement, l'ouverture d'un compteur, la fourniture historique de consommation,...).

Toujours d'après Brugel, parmi les tarifs de la composante 'distribution' de la facture des consommateurs, ceux qui sont visés par les modifications 2017-2019 portent sur les missions de service public, la surcharge liée à l'impôt des sociétés et la surcharge liée au financement des capitaux pensions. Les autres composantes tarifaires restent inchangées (activité pour la mesure et comptage, utilisation du réseau,...).

En savoir plus sur:

Nos partenaires