La décision de fermeture de Doosan n'est pas économique, selon les syndicats

02/09/14 à 10:36 - Mise à jour à 10:36

Source: Trends-Tendances

La tension reste vive à l'entreprise Doosan à Frameries où, à la suite de la décision de fermeture annoncée lundi par la direction, les travailleurs ont mis l'usine à l'arrêt. Selon le front commun syndical, la décision relève de la stratégie du groupe Doosan et non des difficultés économiques évoquées par la direction.

La décision de fermeture de Doosan n'est pas économique, selon les syndicats

© Belga

On parle de "mensonge scandaleux" du côté des syndicats de l'entreprise qui réfutent les raisons économiques de non-rentabilité et de pertes depuis 2008 évoquées lundi par la direction. "Nos chiffres ne sont à l'évidence pas les mêmes car les nôtres ne sont pas négatifs, comme annoncés", a indiqué mardi Olivier Cattelain de la CNE au nom du front commun syndical. "Les raisons de fermeture avancées par l'entreprise sont donc un mensonge. Nous demanderons toutes les données dans la cadre de la phase 1 d'information de la Loi Renault. Nous pensons que le personnel à Frameries a accepté toute la flexibilité voulue, notamment dans les périodes de chômage économique. Nous voulons aussi en savoir plus sur les aides fédérales et régionales reçues par Doosan."

Ce mardi, les syndicats doivent rencontrer les forces politiques pour les sensibiliser à la situation. "Nous sommes en contact notamment avec le cabinet du premier ministre Elio Di Rupo, avec les politiques framerisois et avec le député-bourgmestre d'Henies Eric Thiébaut. Nous rencontrerons en outre cet après-midi le ministre Di Antonio, bourgmestre en titre de Dour, une ville voisine. Nous devons aussi rencontrer le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt. Notre préoccupation première est de mettre la pression: nous ne voulons pas discuter d'abord de fermeture mais mettre en avant les équipements récents et performants de l'usine de Frameries, le savoir-faire des travailleurs. Car nous sentons clairement que le groupe Doosan veut privilégier ses usines en Corée et est donc dans une démarche stratégique et non économique."

Les travailleurs de l'usine Doosan à Frameries sont à l'arrêt depuis l'annonce de l'intention de fermeture lundi. "Nous avons obtenu de la direction qu'ils soient payés jusqu'au prochain conseil d'entreprise qui aura lieu lundi prochain."

La direction de l'entreprise Doosan a annoncé lundi au conseil d'entreprise son intention d'arrêter la production de machines et la distribution de pièces de rechange sur le site de Frameries. Cette décision pourrait entraîner la perte de 313 emplois. Doosan Infracore Europe SA à Frameries est spécialisée dans la fabrication et la commercialisation d'excavatrices pour le marché européen.

En savoir plus sur:

Nos partenaires