La crise catalane contrarie les projets de Marc Coucke

31/10/17 à 10:19 - Mise à jour à 10:19

Source: Belga

La société néerlandaise Snowworld, qui gère des pistes de ski intérieures et dont Marc Coucke est le principal actionnaire, voit ses projets de pistes indoor à Paris et Barcelone remis aux calendes grecques. L'entreprise évoque notamment comme raison la crise politique en Catalogne.

La crise catalane contrarie les projets de Marc Coucke

© BELGAIMAGE

Snowworld a décidé d'acter dans ses comptes les coûts de développement (impact de 0,8 million d'euros sur le bénéfice net) de projets de nouvelles pistes de ski intérieures à Paris et Barcelone, qui ne semblent pas prêts de voir le jour. Le bénéfice net ressort à 2,4 millions, en baisse de 2,6% sur un an, selon des résultats annuels provisoires.

"Les JO de 2024 se dérouleront sur l'endroit prévu à Paris, ce qui exclut le développement d'un centre de ski à cet endroit jusqu'à ce moment", commente l'entreprise, qui s'attend, par ailleurs, à ce que les développements politiques en Espagne et Catalogne empêchent pour un certain temps la concrétisation d'un projet similaire à Barcelone.

Snowworld veut également ériger un complexe à Milan. Là, les choses se présentent nettement mieux. La construction du centre de ski est attendue l'année prochaine.

L'homme d'affaires belges Marc Coucke possède 64% du capital de la société cotée néerlandaise, via sa société d'investissement Alychlo. Cette dernière a lancé une offre publique d'achat de 9,90 euros par action sur les actions restantes.

Snowworld gère des salles de ski à Zoetermeer et Landgraaf, aux Pays-Bas. La société est cotée en Bourse depuis 2013.

Nos partenaires