La CREG enquête sur la gouvernance chez Elia

26/05/17 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Belga

La CREG, le régulateur fédéral du secteur énergétique, a décidé d'enquêter après l'éviction, le 16 mai dernier, de Miriam Maes, la présidente du conseil d'administration d'Elia, rapporte vendredi Le Soir.

La CREG enquête sur la gouvernance chez Elia

© Belga

Il était prévu que la responsable lâche la présidence du conseil mais que son mandat d'administratrice soit prolongé pour 6 ans. Cette décision, approuvée par le comité de gouvernance d'Elia et par le conseil d'administration, devait être entérinée par l'assemblée générale. Mais l'actionnaire majoritaire d'Elia, Publi-T - qui rassemble les communes belges -, a changé d'avis à la dernière minute et a demandé à ses membres de voter contre le renouvellement du mandat de Miriam Maes. Celle-ci a finalement préféré quitter Elia.

Face à cette situation, la CREG a décidé d'ouvrir une enquête portant d'une part sur la légalité de la composition du nouveau conseil d'administration (13 membres au lieu des 14 prévus; 6 administrateurs indépendants au lieu de 7 et seules 4 femmes sur 13) et d'autre part sur l'indépendance réelle des administrateurs indépendants. Est ainsi visé Franck Donck, dont la société, 3D Investments, a racheté en 2016 Pauwels Consulting, une entreprise qui a Elia pour client. Or, selon Le Soir, ce Franck Donck aurait voulu occuper la présidence d'Elia et aurait été l'un des Flamands à la manoeuvre lors de l'éviction de Miriam Maes.

Nos partenaires