La consolidation du secteur automobile peut passer à la vitesse supérieure

Le groupe français Peugeot-Citroën (PSA) rachète le constructeur allemand Opel et son pendant britannique Vauxhall. C'était dans l'air depuis longtemps. Les Allemands et les Britanniques se sont vu promettre qu'aucune usine ne serait fermée (dans l'immédiat). Le vendeur, General Motors, est enfin soulagé pour ses filiales européennes malades. Le mouvement de consolidation du secteur automobile peut clairement passer à la vitesse supérieure, car des défis majeurs se posent à lui.

C'est en 1925 que GM a acquis Opel. En 2009, Opel était dans le rouge à hauteur de 10 milliards d'euros, et l'an dernier, perdait 200 dollars sur chaque voiture vendue. La marque a clairement manqué l'internationalisation du secteur. Alors que des concurrents comme Volkswagen et BMW ont commencé à exporter et même à produire en Asie et en Amérique latine, Opel a continué à se concentrer sur un marché européen saturé. GM estimait qu'Opel devait opérer exclusivement sur ses marchés domestiques. Le reste du monde était la chasse gardée de la maison mère américaine.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires