La commission va tenter de remettre sur le marché une "quantité limitée" de poudre de lait

24/11/16 à 13:01 - Mise à jour à 13:04

Source: Belga

(Belga) La commission européenne va lancer vendredi une procédure en adjudication d'une "quantité limitée" de lait écrémé en poudre actuellement stockée dans le cadre du système d'intervention publique, a-t-elle annoncé jeudi alors que le marché européen du lait montre des signes d'amélioration depuis trois mois, avec une hausse de 10% du prix moyen payé aux producteurs.

"Afin de tester la réaction du marché", la quantité concernée par cette procédure en adjudication se limite à 22.150 tonnes, soit 6% des quelque 355.000 tonnes de poudre de lait retirées du marché et stockées depuis septembre 2014 via le système d'intervention publique (stocks publics), ont décidé jeudi les Etats membres sur proposition de la Commission. Le recours à l'intervention publique avait été décidé pour soutenir les cours du lait fortement déprimés en pleine crise laitière. Les opérateurs européens ont jusqu'au 13 décembre pour soumettre leurs premières offres aux autorités nationales. Ces offres seront examinées "au cas par cas" et ne seront acceptées que si elles atteignent un niveau suffisant, souligne-t-on. Si elle reconnaît que la crise qui frappe les producteurs laitiers n'est pas terminée, la Commission constate que plusieurs indicateurs témoignent d'une amélioration des conditions de marché, et notamment un redressement des prix, même si ce redressement intervient au départ d'un prix très bas. "Soutenir ce redressement et travailler à un équilibre sur le marché laitier reste une priorité. Etant donné le caractère fragile de cette reprise, la Commission agira avec la prudence appropriée et la procédure d'adjudication sera évaluée en permanence afin d'éviter toute perturbation inutile", commente le commissaire européen en charge de l'Agriculture, Phil Hogan, cité dans un communiqué. La Commission européenne constate également qu'après une baisse régulière des quantités mises à l'intervention publique, ces quantités sont tombées à zéro depuis septembre dernier, bien que la mesure soit toujours d'application. Le prix moyen du lait dans l'Union européenne s'est redressé de 10% ces trois derniers mois mais il restait toujours en octobre sous la barre des 30 centimes le litre, selon des chiffres de la Commission. De nombreux producteurs laitiers européens et belges dénoncent des prix qui ne permettent pas de couvrir leurs coûts de production. La Commission rappelle enfin que toutes les mesures mises en place pour venir en aide aux producteurs laitiers, comme le stockage privé et l'intervention publique, restent d'application. (Belga)

Nos partenaires