La Chapelle musicale s'offre un cercle d'affaires

21/05/15 à 11:13 - Mise à jour à 11:37

L'écrin de prestige qui accueille le Concours Reine Elisabeth recevra bientôt de nouveaux pensionnaires. Avec le Cercle Chapel, ce sont les businessmen qui vont désormais investir ce monument de la culture.

La Chapelle musicale s'offre un cercle d'affaires

La Chapelle musicale © DR

A la Chapelle musicale Reine Elisabeth, les notes de piano prendront bientôt le rythme d'un concerto pour hommes d'affaires et orchestre. Le 17 septembre, ce temple dédié à la musique classique accueillera en effet le Cercle Chapel, un tout nouveau lieu de rencontres où se mêleront délicatement l'art et l'économie.

Encore un cercle d'affaires en terre wallonne, persifleront les détracteurs ? Pour les deux initiateurs du projet, la question du "cercle de trop" ne se pose même pas. Tant pour Bernard de Launoit, président exécutif de la Chapelle musicale, que pour André Van Hecke, administrateur délégué du célèbre Cercle de Wallonie, la naissance de ce tout nouveau Cercle Chapel s'annonce comme une évidence qui manquait à l'appel des entrepreneurs mélomanes.

L'objectif affiché : profiter de l'aura internationale de ce lieu d'excellence pour tisser des liens précieux entre le monde des affaires et le monde de la culture, et surtout permettre aux nouveaux membres d'y développer leur réseau entre les conférences, les concerts et un tout nouveau restaurant.

Et que l'on ne vienne surtout pas prétendre qu'il s'agit là d'une quatrième extension du Cercle de Wallonie en province du Brabant wallon, après ses antennes déployées successivement à Namur en 2004, à Liège en 2010 et à Beloeil l'année dernière : "C'est une structure tout à fait indépendante et je me réjouis de pouvoir apporter mon expérience acquise dans la gestion des autres cercles d'affaires, précise André Van Hecke qui sera aussi administrateur délégué du Cercle Chapel. Ici, le challenge s'annonce différent puisque nous devrons intégrer notre savoir-faire au sein d'une démarche fondée sur l'intermédiation entre la culture et le business".

Concrètement, le Cercle Chapel prendra la forme d'une ASBL détenue à parts égales par la Chapelle musicale et par Exôzt, la société d'André Van Hecke qui chapeaute le Cercle de Wallonie et qui est également spécialisée dans les services traiteur et l'organisation d'événements.

Un nouveau pôle d'activités

Pour Bernard de Launoit, le développement de ce cercle inédit s'inscrit naturellement dans la politique d'ouverture menée par la Chapelle musicale depuis une dizaine d'années déjà : "Le Cercle Chapel ne viendra pas cohabiter avec nous, explique le président exécutif de la prestigieuse institution. Il faut plutôt voir cela comme l'intégration d'un nouveau pôle d'activités au sein de la Chapelle musicale ou plutôt d'un futur hub qui permettra d'accueillir des artistes, du public et des professionnels du monde de l'entreprise autour du thème musical. En fait, le développement du cercle doit faire partie à terme de notre ADN".

Objectif avoué à demi-mots par les deux initiateurs du projet : convaincre 500 cadres et chefs d'entreprise de rejoindre le Cercle Chapel dès la première année d'existence, avec comme ambition d'atteindre idéalement les 1.000 membres "en vitesse de croisière". En fixant la cotisation annuelle à 950 euros (contre une moyenne de 1.500 euros par an pour la majorité des cercles d'affaires), ce nouveau club devrait rapidement atteindre son but, d'autant plus qu'il vise non seulement les PME de Bruxelles et du Brabant wallon, mais aussi les grandes sociétés internationales, les institutions européennes et le corps diplomatique qui devraient être logiquement séduits par l'écrin de prestige d'un Concours Reine Elisabeth mondialement connu.

Pour mener à bien sa mission de marier la culture et le business avec quelque 200 activités par an dont une trentaine de grandes conférences, le Cercle Chapel s'est enrichi d'un comité stratégique composé de 20 personnalités issues du monde artistique et de l'entreprenariat tant privé que public. Outre Peter de Caluwe (La Monnaie), Paul Dujardin (Bozar), Gilles Ledure (Flagey) et le chanteur d'opéra José Van Dam, on y trouve ainsi Dominique Leroy (Proximus), Bernard Delvaux (Sonaca), Rik Vandenberghe (ING), Johan Beerlandt (Besix) ou encore la présidente de la FEB Michèle Sioen parmi les grands noms affichés.

Nul doute qu'avec de tels parrains, le Cercle Chapel, dirigé au quotidien par Aurélie Collet, devrait rapidement compter dans le concert noble des cercles d'affaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires