La chaîne de surgelés O'Cool demande à être protégée de ses créanciers

15/05/12 à 09:31 - Mise à jour à 09:31

Source: Trends-Tendances

La chaîne de magasins de surgelés O'Cool se trouve dans une situation délicate et a demandé à être protégée de ses créanciers, dans le cadre de la loi sur la continuité des entreprises, a confirmé Philip Joosten, délégué au syndicat chrétien flamand LBC. On ignore pour l'heure les conséquences pour le personnel.

La chaîne de surgelés O'Cool demande à être protégée de ses créanciers

© ocool.com

Le mois dernier, les travailleurs ont reçu avec retard une partie de leur salaire, selon la VRT. De son côté, le responsable syndical précise qu'un conseil d'entreprise extraordinaire s'est tenu il y a dix jours. La direction y a annoncé vouloir faire appel à la loi sur la continuité des entreprises.

Cette annonce a surpris Philip Joosten selon qui la situation financière de l'entreprise n'était pas rose, mais pas dramatique non plus. "Mais entre-temps, nous sommes une année plus tard et il y a la crise. Dans tous les cas, le nombre de clients n'a pas augmenté", précise-t-il. O'Cool doit publier en juin ses derniers résultats financiers.

Les magasins restent actuellement ouverts. "C'est dans l'intérêt de l'entreprise de continuer à créer du chiffre d'affaires", estime encore le délégué syndical.

O'Cool emploie 440 personnes et compte 110 magasins.

Avec Belga

Nos partenaires