La CGSP insiste pour que le gouvernement établisse une liste des métiers pénibles

29/05/18 à 13:35 - Mise à jour à 13:38

Source: Belga

(Belga) Une liste exhaustive des métiers lourds dans le secteur public doit être dressée par le gouvernement fédéral dans le cadre de la réforme des pensions, exige la CGSP mardi, au lendemain de la réunion de son bureau fédéral exécutif. Le syndicat socialiste demeure opposé au projet du gouvernement, qu'il présente comme "une opération qui consiste à faire des économies en faisant travailler plus longtemps les agents des services publics pour une pension moindre".

Plusieurs pierres d'achoppement subsistent avant que la CGSP ne donne son aval à la réforme. L'organisation syndicale déplore ainsi que des questions techniques subsistent, notamment concernant l'impact des nouvelles dispositions sur les femmes. La suppression des tantièmes préférentiels au profit du nouveau système de pénibilité cristallisent également les griefs du syndicat, qui juge ce nouveau système nettement moins favorable pour les travailleurs. La non-reconnaissance de la "charge mentale et émotionnelle" comme critère à part entière pour déterminer le caractère pénible du métier pose également problème à la CGSP, qui veut obtenir une liste complète et objective des métiers pénibles dans le secteur public. "C'est la seule manière d'apporter les compensations nécessaires à l'obligation de travailler plus longtemps et à la suppression des tantièmes qui existent actuellement dans le secteur public", fait-il valoir. Mardi, la CGSP Cheminots a fait part de son intention déposer un préavis de grève pour s'opposer à la réforme. Les autres secteurs du syndicat vont maintenant consulter leurs instances. De son côté, le gouvernement a répété la semaine passée qu'il entendait suivre la procédure qu'il s'est fixée. La liste des fonctions pénibles est un arrêté royal qui sera annexé au projet de loi dans le cadre la troisième lecture de celui-ci, a précisé le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine. (Belga)

Nos partenaires