La CGSLB s'opposera à l'introduction d'un service minimum à la STIB

12/10/17 à 11:51 - Mise à jour à 11:52

Source: Belga

(Belga) Comme les autres syndicats, la CGSLB s'opposera à l'introduction d'un service minimum à la STIB, "les travailleurs des transports en commun, comme les autres salariés, devant pouvoir exercer librement une pression sur leur employeur dans le cadre de conflits ou de négociations sociales", a fait savoir le syndicat libéral jeudi.

"L'insatisfaction de l'usager face aux actions de grève dans les transports en commun est une réalité et la CGSLB y est particulièrement sensible. Lorsque nous prenons l'initiative de telles actions, nous intégrons toujours cet aspect important dans notre processus de prise de décision. Nous sommes disposés à continuer cette réflexion avec tous les interlocuteurs, nos collègues des autres syndicats, la direction et le gouvernement bruxellois, à condition que les droits syndicaux fondamentaux soient respectés", ajoute le syndicat, selon lequel le droit de grève est "essentiel et non discutable". (Belga)

Nos partenaires