La CDC, actionnaire de GDF Suez, signe avec Electrawinds

21/09/10 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Trends-Tendances

Le producteur belge d'énergie renouvelable fonde une coentreprise avec la Caisse des dépôts et consignations. Etonnant, car le bras armé financier de l'Etat français est un actionnaire traditionnel de GDF Suez, maison mère d'Electrabel chez nous.

La CDC, actionnaire de GDF Suez, signe avec Electrawinds

Electrawinds a conclu un accord pour former une joint-venture avec la Caisse des dépôts et consignations (CDC), bras armé financier du gouvernement français. Les deux entreprises ont décidé de collaborer dans le domaine de la construction d'installations de biomasse en France, rapportent mardi les journaux L'Echo, De Tijd et De Standaard.

Le fait que le producteur d'énergie renouvelable basé à Ostende puisse conclure un partenariat avec la CDC est remarquable, car l'institution française est un actionnaire traditionnel du grand concurrent GDF Suez (Electrabel).

Avec cette joint-venture pour la biomasse, Electrawinds crée un deuxième pilier sur le marché français. La société ostendaise est déjà un acteur important dans le secteur de l'énergie éolienne. "Dans le domaine de l'énergie éolienne, nous seront plus grands en France qu'en Belgique !", a indiqué Luc Desender, patron de la société, qui a aussi des projets dans l'énergie solaire et la biomasse.

En France, Electrawinds est actuellement actif sur quatre chantiers. En Flandre, un seul site est en construction, un parc éolien de 16 mégawatts à Maldegem. Quant au fait qu'il y ait davantage de constructions en cours en France qu'en Flandre, Luc Desender explique qu'il est devenu de plus en plus difficile d'obtenir des permis : "Voici quelques années, il était plus facile de développer des projets en Flandre. A présent, c'est l'inverse."

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires