La bière belge pourrait être frappée par une nouvelle taxe en France

06/12/13 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Trends-Tendances

Après une importante hausse des accises, les bières belges pourraient être frappées par une nouvelle taxe en France, alors que l'Hexagone est le premier marché d'exportation des producteurs belges, avertit vendredi la Fédération des brasseurs belges.

La bière belge pourrait être frappée par une nouvelle taxe en France

Fin 2012, les autorités françaises avaient déjà décidé d'augmenter de 180% les accises sur la bière. Le vin, boisson nationale par excellence en France, n'avait pas été touché par cette hausse. Mais face à des recettes fiscales moindres que prévu, les autorités françaises songeraient à étendre l'application d'une loi de 2005, qui avait pour but de taxer le taux de sucre présent dans les "alcopops", aux sucres résiduels dans la bière. "La plus grande partie du sucre malté présent dans la bière est transformée en alcool lors de la fermentation. Cependant, après cette fermentation, presque toutes les bières contiennent une certaine quantité de sucres résiduels", explique la Fédération des brasseurs belges dans un communiqué.

"En activant soudainement cette taxe 'premix', les autorités françaises ont une nouvelle fois dévoilé leurs véritables intentions: elles veulent taxer plus les bières belges si populaires. D'ailleurs, l'ancien ministre français Cahuzac avait déjà clairement indiqué lors de la hausse des accises que la facture serait payée en grande partie par les brasseries étrangères de Belgique, des Pays-Bas et du Danemark", dénoncent les brasseurs belges. Une nouvelle taxation serait un nouveau coup dur pour les bières belges.

La France est en effet le premier marché à l'exportation pour les bières belges. Et le marché de la bière dans l'Hexagone est en recul depuis la hausse des accises. La Fédération des brasseurs belges se dit par contre "très satisfaite" de la collaboration du ministre des Finances, Koen Geens, qui a écrit à son homologue français pour soulever auprès de lui le problème de la taxation des bières belges en France. En 2012, les brasseurs belges ont exporté 62% de leur production de 18,75 millions d'hectolitres.

Nos partenaires