La Belgique n'est plus une plaque tournante "incontournable", selon le patron de DHL

29/03/13 à 07:36 - Mise à jour à 07:36

Source: Trends-Tendances

La Belgique ne serait plus une plaque tournante "incontournable" en termes de transports et de logistique, en raison des coûts de production et de la complexité politique du pays, indique vendredi l'administrateur délégué de DHL Belgique-Luxembourg, Danny Van Himste, dans les pages de La Libre Belgique.

La Belgique n'est plus une plaque tournante "incontournable", selon le patron de DHL

© Belga

"La Belgique, qui était jadis une plaque incontournable de la logistique, perd des parts de marché au profit de ses voisins directs", constate-t-il. "Avant, la grande majorité des multinationales ne se posaient même pas la question : il fallait placer l'un de leurs centres européens en Belgique. On est toujours en bonne position, grâce notamment à notre place centrale, nos routes, ports et aéroports performants. Mais nous perdons des parts de marché. Je remarque que la Belgique perd de sa compétitivité et de son intérêt pour les grandes entreprises".

Selon Danny Van Himste, le coût salarial élevé en Belgique explique cette perte de compétitivité, mais la concurrence vient aussi du Grand Duché de Luxembourg, du nord de la France ou du sud des Pays-Bas.

L'administrateur-délégué indique également qu'il est possible que DHL Express relance le débat des vols de nuits à Brussels Airport dans les prochaines années, si l'entreprise n'obtient pas une certaine garantie de croissance, mais il ajoute qu'il est très difficile de négocier quelque chose concernant cet aéroport, vu le nombre d'interlocuteurs concernés.

"La complexité belge, c'est aussi un élément qui refroidit les entreprises", souligne-t-il.

Nos partenaires