"La Belgique a besoin de nouveaux équilibres fiscaux"

19/05/16 à 11:59 - Mise à jour à 13:54

Source: Trends-Tendances

Voitures de société, taxes sur les plus-values, bonus logement, exonération du précompte sur les revenus de l'épargne... Le monde politique doit oser mettre entre parenthèses tous les tabous de la fiscalité belge pour réussir une réforme fiscale efficace, affirme Ivan Van de Cloot.

Que penser d'un système fiscal où les réductions, déductions et exonérations représentent les deux tiers des recettes fiscales effectives ? Que penser d'une organisation qui génère des coûts de perception parmi les plus élevés au monde ? Que penser d'une complexité qui contraint les contribuables à consacrer de nombreuses heures à remplir leurs devoirs fiscaux (la Belgique détient le record pour la TVA) ? La réponse d'Ivan Van de Cloot, chief economist du think tank Itinera, est claire : une profonde réforme fiscale s'impose. Dans un ouvrage * écrit avec son collègue Karel Volckaert, il dépeint " les anomalies " de la fiscalité belge et présente ses recommandations pour une future réforme fiscale.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires