La bataille pour Darty frôle désormais le milliard d'euros

21/04/16 à 10:40 - Mise à jour à 10:40

Source: Afp

La bataille boursière autour de Darty s'est transformée jeudi en une guerre de surenchères. La Fnac a annoncé à son tour avoir relevé son offre sur l'enseigne d'électroménager à près d'un milliard d'euros, dans l'espoir de contrer l'OPA rivale de Conforama.

La bataille pour Darty frôle désormais le milliard d'euros

© IMAGEGLOBE

A lire aussi: 'Amazon encourage les mariages forcés entre entreprises'

Le distributeur de produits culturels et électroniques propose désormais 145 pence par action de Darty, valorisant ainsi l'enseigne à 779 millions de livres, soit environ 987 millions d'euros, précise-t-il dans un communiqué. Conforama a annoncé mercredi soir le relèvement de 10% de sa propre OPA sur Darty, à 138 pence par action, soit 742 millions de livres ou 943 millions d'euros.

Non seulement la Fnac a relevé le montant de son offre (alors qu'elle valorisait initialement Darty autour de 558 millions de livres), mais elle propose désormais de régler les actionnaires du groupe coté à Londres en cash, plutôt qu'en actions, un mode de paiement généralement préféré par les investisseurs.

Fnac ajoute que deux fonds d'investissements (Knight Vinke et DNCA Finance) se sont engagés irrévocablement à lui apporter 22% du capital de Darty. "L'agitateur culturel" prend ainsi une légère avance sur Conforama, dont la maison-mère sud-africaine Steinhoff avait annoncé mercredi avoir acquis un bloc de 19,5% du capital de Darty auprès d'un groupe d'investisseurs.

Darty avait annoncé le 18 mars avoir conclu un accord pour être racheté par Conforama au prix de 125 pence par action, alors qu'il avait accepté auparavant une proposition de rachat moins attrayante de la Fnac.

Bien qu'ayant accepté l'offre de Conforama, Darty avait précisé en mars être prêt à revoir de nouveau sa position et accepter un mariage avec la Fnac, en cas d'"offre plus favorable tant sur le plan financier qu'au regard de sa certitude d'exécution".

En savoir plus sur:

Nos partenaires