La baisse des produits pétroliers modifie les comportements des consommateurs

26/08/15 à 14:58 - Mise à jour à 16:13

Source: Belga

La baisse du prix des produits pétroliers modifie manifestement les comportements des consommateurs. Les commandes de mazout de chauffage ont été exceptionnellement nombreuses au mois d'août, rapporte mercredi la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants (Brafco). Un comportement logique, selon elle, puisque la baisse a bientôt atteint sa limite.

La baisse des produits pétroliers modifie les comportements des consommateurs

© Thinkstock

"C'est un comportement logique au vu de la santé lentement retrouvée des Bourses asiatiques", pointe Olivier Neirynck, porte-parole de la Brafco. "Les plans de relance de la Chine semblent fonctionner et risquent de freiner, voire stopper, la baisse des prix des produits pétroliers", bien qu'il faille tenir compte d'un certain délai entre les plans de relance et la relance effective.

A la pompe aussi, les consommateurs modifient leur comportement. Si l'on n'assiste pas à une hausse de la consommation des carburants, les baisses ont un effet psychologique important et le rapport du Belge à la station-service est plus serein qu'auparavant. "Les gens font désormais des pleins complets, alors qu'ils venaient avant avec une somme bien déterminée", explique M. Neirynck.

Jeudi, les prix du litre de mazout de chauffage et du diesel baisseront une nouvelle fois. Ils atteindront ainsi leur plus bas niveau en plus de cinq ans. Il ne faudra plus payer qu'1,148 euro le litre de diesel à la pompe, soit une baisse de 3,7 eurocent. En ce qui concerne le mazout de chauffage, le prix maximal pour une commande de plus de 2.000 litres baissera de 4,69 eurocent le litre, à 0,4922 euro.

Ces diminutions résultent des fluctuations des cotations des produits pétroliers sur les marchés internationaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires