L'usine Frisk de Haasrode fermera ses portes l'an prochain

14/10/15 à 17:19 - Mise à jour à 17:37

Source: Belga

L'usine Frisk basée à Haasrode près de Louvain fermera ses portes en 2016, a annoncé la maison-mère, Perfetti van Melle, mercredi au personnel ainsi qu'aux syndicats. L'usine spécialisée dans l'emballage des pastilles Frisk emploie 38 personnes.

L'usine Frisk de Haasrode fermera ses portes l'an prochain

© PG

Les pastilles mentholées sortant de l'usine belge étaient essentiellement destinées au marché japonais, un marché où la demande ne cesse de baisser, selon le groupe Perfetti Van Melle, qui a dès lors décidé de faire emballer ces pastilles directement au pays du soleil levant.

Le groupe souligne également que de nombreux efforts ont été fournis pour "améliorer la productivité et la qualité des produits ainsi que les niveaux de coûts". Malgré les "améliorations techniques et opérationnelles", "les coûts de production des produits Frisk pour le marché japonais ne cessent d'augmenter, tandis que la demande émanant de ce marché important continue à baisser".

"L'intention de fermer l'usine impliquerait, si c'est entériné après concertation avec les représentants du personnel compétents, que les 38 membres du personnel de Frisk International à Louvain perdraient leur emploi par phases d'avril à octobre 2016. Frisk International et le groupe Perfetti Van Melle débutent sur le champ la concertation avec les représentants du personnel", indique la direction dans un communiqué.

Frisk produit depuis plus de 25 ans les pastilles à la menthe. Il appartient au groupe international Perfetti Van Melle, qui détient les marques Mentos, Fruittella, Chupa Chups et Look-O-Look, depuis 1995. Frisk a deux sites de production dans le Benelux: à Louvain pour l'emballage et la logistique et à Sittard au Pays-Bas où le produit de base est fabriqué. Le marché des débouchés le plus important est le Japon.

Les syndicats n'ont pas été surpris par l'annonce. "Il n'est pour l'instant pas question d'actions spontanées", selon un représentant syndical ABVV (FGTB) qui précise que tous souhaitent laisser sa chance à la concertation. Les négociations entre syndicats et direction débuteront le mercredi 21 octobre.

En savoir plus sur:

Nos partenaires