L'Unizo dit non, BECI dit oui

17/06/14 à 17:17 - Mise à jour à 17:17

Source: Trends-Tendances

Samedi on apprenait que l'auditeur du Conseil d'Etat conseillait de suspendre la décision de la ville de Bruxelles d'attribuer le marché public dans le cadre du projet Neo au consortium composé de Unibail-Rodamco, Besix et CFE. Si le Conseil d'Etat suit l'avis de son auditeur, il s'agira d'un coup dur pour la ville qui entendait avancer rapidement dans le projet.

L'Unizo dit non, BECI dit oui

© BDP / DDS & PARTNERS

Mais ce ne serait pas le seul bâton dans les roues de la ville puisque, selon le Tijd, Karel Van Eetvelt directeur général de l'UNIZO part lui aussi en guerre contre le projet Neo mais également contre le projet DockxBruxsel. La réaction de la BECI (Brussels Enterprises Commerce & Industry) ne s'est pas fait attendre et s'intéresse désormais elle aussi aux deux projets. L'attitude de l'UNIZO est contraire aux intérêts de Bruxelles BECI ne cache pas son indignation face aux déclarations de la fédération d'employeurs flamande. Pour l'organisation des entreprises bruxelloises, "l'UNIZO ne tient pas compte des besoins sociaux et économiques de Bruxelles", et la réaction de l'organisation patronale flamande est "contraire aux intérêts de la capitale".

"Les entrepreneurs et les commerçants de Bruxelles sont favorables aux projets Neo et Docks parce qu'ils cadrent dans une politique de rénovation urbaine, de dynamisation économique et d'attractivité touristique. BECI soutient pleinement les deux projets" souligne le communiqué de BECI. Et d'ajouter que ces projets sont en outre créateurs d'emplois pour une tranche importante de Bruxellois qui, aujourd'hui, cherchent vainement de travail au sein de la Région. "La complémentarité avec les centres commerciaux des zones urbaines situées à proximité a d'ailleurs été pleinement démontrée" ajoute-t-il encore.

Et de conclure que si l'UNIZO a tout à fait le droit de s'opposer à un projet que des commerçants locaux perçoivent comme une menace pour leur propre avenir, il est moins acceptable aux yeux de BECI de s'y opposer en s'en prenant également aux projets bruxellois...

Nos partenaires