L'Unizo dépose plainte contre une "publicité trompeuse" de l'opticien Hans Anders

28/05/13 à 10:36 - Mise à jour à 10:36

Source: Trends-Tendances

L'organisation des entrepreneurs flamands Unizo et la fédération professionnelle des opticiens et optométristes indépendants, qui y est affiliée, ont déposé plainte auprès du Jury d'éthique publicitaire (JEP) contre la chaîne de magasins d'optique Hans Anders, pour ce qu'elles considèrent comme une campagne publicitaire trompeuse, a indiqué mardi l'Unizo.

L'Unizo dépose plainte contre une "publicité trompeuse" de l'opticien Hans Anders

© Thinkstock

Selon les messages publicitaires relayés par Hans Anders, le consommateur payerait "jusqu'à trois fois plus cher pour des verres de lunettes identiques chez un opticien indépendant".

"Inouï", réagit l'Unizo. "Ces spots entachent non seulement l'image des opticiens indépendants, mais ils trompent en outre le consommateur", précisent l'Unizo et l'Association professionnelle des Opticiens et Optométristes belges (APOOB).

Selon les deux organisations, les spots contreviennent à la loi sur les pratiques du commerce et au code ICC consolidé sur les pratiques de publicité et de communication de marketing.
Pour le démontrer, elles se réfèrent d'abord au message trompeur et fautif de la publicité. "Ainsi, les verres de lunettes ne sont pas toujours identiques à ceux des opticiens indépendants, ne sont souvent pas issus du même matériau et les verres de lunettes des opticiens indépendants ne sont certainement pas toujours plus chers."
Par ailleurs, l'Unizo et l'APOOB soulignent l'absence de critère de comparaison objectif.

En effet, la campagne ne fait aucune mention de prix ou de type de verres de lunettes, de sorte que le consommateur n'est pas en mesure de comparer et reçoit une image tronquée. La campagne publicitaire ne tient pas non plus compte des autres facteurs qui influencent l'acte final d'achat de lunettes, comme le service (après-vente) offert, la qualité, l'expertise et la formation du personnel.

"Nous militons pour des prix justes et la démocratisation du marché belge" Alex Stergialis, marketing manager chez Hans Anders Belgique, déclare en réaction à la plainte déposée par Unizo : "Nous comprenons que les opticiens indépendants ne sont pas contents de notre campagne publicitaire, mais nous voulons nous battre pour des prix justes et une démocratisation du marché en Belgique".

Hans Anders affirme prendre la plainte au sérieux. Selon la chaîne de magasins d'optique, l'objectif des spots radio est d'affirmer clairement que "nos verres ne sont pas qualitativement inférieurs à ceux des opticiens indépendants".
"Nos verres et ceux des opticiens indépendants proviennent souvent des quatre mêmes grands fournisseurs mondiaux de verres. Tout le monde les commande là-bas et grâce à nos volumes, à notre philosophie et à notre modèle d'entreprise, nous pouvons offrir des lunettes abordables au consommateur", explique M. Stergialis, ajoutant qu'il en existe plusieurs gammes, "comme pour les voitures, d'ailleurs".

Hans Anders souhaite se battre, selon ses propres dires, pour des prix justes dans un marché belge rigide. "Dans les années '80, notre modèle d'entreprise, lancé alors aux Pays-Bas, avait déjà fait beaucoup de vagues, mais nous voulons offrir le droit au consommateur de pouvoir acheter des lunettes à un prix abordable."

Les spots radio dont il est question sont diffusés depuis samedi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires