L'originalité des montres Ice-Watch mise en doute par la justice allemande

19/03/15 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Belga

La justice allemande doute de l'originalité des montres conçues par la société Ice-Watch, dans une décision provisoire rendue fin février par un tribunal de Düsseldorf (ouest), alors que l'entreprise de Bastogne est en procédure contre la chaîne de hardiscount Aldi autour d'une affaire de plagiat.

L'originalité des montres Ice-Watch mise en doute par la justice allemande

/ © DR

Ice-Watch est en conflit avec les différentes filiales d'Aldi en Allemagne depuis 2014 quand les responsables de la société se sont rendus compte que des montres vendues "à prix dérisoire" chez Aldi, en Allemagne uniquement, ressemblaient fort au modèle ICE commercialisé fin 2013. La société belge avait rapidement intenté une action en justice. Dans une première décision prise unilatéralement, un tribunal de Nuremberg avait imposé une suspension des ventes de montres dans les Aldi.

La chaîne de supermarchés avait fait appel et une deuxième décision avait à nouveau donné raison au fabricant de montres mais partiellement, sur les modèles blancs et noirs uniquement. "Une décision étonnante dans la mesure où le concept Ice-Watch trouve son originalité avant tout dans des formes et pas seulement dans des couleurs", a commenté Jean-Yves Dumoulin, conseiller juridique pour Ice-Watch.

Le juge a en outre émis des doutes quant à l'originalité des produits Ice-Watch eux-mêmes. Compte tenu de ces suspicions, il a refusé d'imposer toute interdiction à Aldi.

"On nous a déjà reproché de nous être inspirés d'autres montres et d'un modèle en particulier. Les représentations des deux produits présentent des similitudes sur papier mais une fois en main, il s'agit de montres totalement différentes", précise le conseiller juridique, ajoutant avoir déjà obtenu gain de cause sur ce thème par le passé.

Dans un communiqué diffusé mercredi, les responsables de la société bastognarde se disent confiants dans l'issue finale de cette nouvelle procédure. Ils ont fait appel de la décision et l'affaire sera également portée sur le fond en vue de réclamer des dommages et intérêts à Aldi. Selon les montants cités dans le dossier, communiqués par M. Dumoulin, Aldi aurait engrangé un bénéfice net de 1,3 million d'euros sur les ventes des montres concernées. Les montres noires et blanches pour lesquelles la justice a reconnu de trop grandes similarités, ont rapporté 600.000 euros. Ice-Watch réclamait à ce titre 500.000 euros et la garantie de ne plus en vendre. Aldi a proposé 100.000 euros sans garantie.

En savoir plus sur:

Nos partenaires