L'Iran va investir massivement dans la santé, les Belges se positionnent

17/11/16 à 12:14 - Mise à jour à 12:15

La république islamique - qui dispose d'une médecine de qualité et de l'argent du pétrole - compte investir dans la construction d'une centaine d'hôpitaux. Les entreprises belges se positionnent pour récolter une partie de cet énorme marché.

" Nous n'aurons pas tous les ans une destination fermée pendant 10 ans et qui rouvre ses portes au commerce international. " La patronne de l'Agence wallonne à l'exportation Pascale Delcomminette ne cachait pas sa satisfaction à l'issue de la mission économique menée en Iran par les trois régions belges durant le week-end de Toussaint. Le retour de l'Iran sur la carte économique mondiale est d'autant plus intéressant, qu'il s'agit d'un pays plutôt riche grâce à ses réserves de pétrole et de gaz. Durant la période de sanctions, les ventes ont certes été réduites de moitié mais cela a suffi pour entretenir ou développer des industries, par exemple l'automobile. " Aujourd'hui, le pétrole et le gaz ne représentent plus que 40 % de l'économie iranienne contre plus de 60 % avant les sanctions ", souligne Nabil Jijakli, deputy CEO de Credendo.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

TrendsInformation Services

Connectés en permanence

Connectés en permanence

A peine une vingtaine d'années se sont écoulées entre l'apparition des premiers ordinateurs ...

Nos partenaires