L'investissement des télédistributeurs dans les oeuvres audiovisuelles en chute constante

17/03/18 à 00:33 - Mise à jour à 00:34

Source: Belga

(Belga) En 2016, Nethys, BeTV, Brutélé, Coditel, Orange, Proximus et Telenet ont investi ensemble 6 millions d'euros dans la production de nouveaux films, téléfilms, documentaires et séries en Fédération Wallonie-Bruxelles. L'année précédente, ce montant s'élevait 6,8 millions et il atteignait 8,2 millions en 2013. La baisse est due à la diminution du nombre d'abonnés de BeTV, selon le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), qui publie samedi un "état des lieux du secteur".

Parmi leurs obligations, les télédistributeurs sont tenus de contribuer à la production audiovisuelle. L'ampleur de leur contribution dépend du nombre d'abonnés ou des recettes de l'entreprise, au choix de cette dernière. Elle peut se concrétiser soit sous la forme de coproduction ou de pré-achat d'?uvres audiovisuelles, soit sous la forme d'un versement au Centre du cinéma et de l'audiovisuel, qui se charge ensuite d'investir lui-même dans les projets qu'il sélectionne. BeTV est le principal contributeur puisqu'il dépasse ses obligations et génère à lui seul 40,8% de l'investissement consenti à la fois par les télédistributeurs et les chaînes privées. Mais la chute de ses abonnés a un impact sur tout le cycle de la création audiovisuelle, montrent les chiffres publiés par le CSA. Pour contrer cette chute, BeTV vient de rendre ses services accessibles également sur ProximusTV, et donc plus uniquement via le câble. Outre leur participation à la production audiovisuelle, les télédistributeurs sont une source de financement assez stable pour les télévisions locales. En 2016, leur apport représentait en moyenne 11% du budget des télévisions locales (3,4 millions d'euros au total). L'état des lieux du CSA confirme par ailleurs que la télévision numérique se généralise: plus de 90% des abonnés y étaient connectés fin 2016, au détriment des offres exclusivement analogiques. Les offres à quatre services (télévision, internet, téléphone fixe et téléphone mobile) sont celles qui progressent le plus ces dernières années (28% de l'ensemble des offres conjointes en 2016). (Belga)

Nos partenaires