L'insecte s'installe dans nos assiettes

03/09/17 à 13:50 - Mise à jour à 13:54
Du Trends-Tendances du 31/08/17

Un grillon ça vous dit ? S'il y a quelques années cette question vous aurait probablement dégoûté, aujourd'hui, l'idée de manger une petite bête, pas franchement ragoûtante, semble peu à peu faire son chemin dans l'esprit des Belges. Les initiatives dans le domaine des insectes comestibles se développent d'ailleurs de plus en plus.

Manger des insectes est parfois présenté, par les plus convaincus, comme la solution pour répondre aux interrogations sur l'alimentation globale face à la croissance démographique. Il faut dire que les sauterelles, grillons et autres vers de farine ont plus d'un atout gustatif à revendre. Le premier sans doute est son apport en protéines, très important. Même s'il existe des différences selon les espèces, les insectes ont des taux en protéines souvent plus élevés que les viandes mangées sous nos latitudes. " L'intérêt est donc clair pour une partie de la population, à la recherche d'aliments riches en protéines comme les sportifs ou les personnes ayant des problèmes de santé, en perte de poids ou allergiques au gluten ", explique Frédéric Francis, responsable du service d'entomophagie de l'Université de Gembloux Agro-Bio Tech. Outre l'aspect nutritionnel, l'intérêt est aussi écologique car produire des insectes est très efficace. " Avec 10 kg de biomasse, il est possible de produire environ 8 kg d'insectes, 5 kg de volaille, 3 kg de porc et un seul de bovin ", poursuit le professeur. L'intérêt est d'autant plus grand que ces petites bêtes ne sont pas vraiment difficiles et peuvent être nourries par des coproduits alimentaires.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires