L'industrie australienne produit son ultime voiture

20/10/17 à 10:13 - Mise à jour à 10:13

Source: Afp

La dernière Holden fabriquée en Australie est sortie vendredi d'une chaîne de montage d'une usine au nord d'Adelaïde, signant la fin d'un secteur automobile national incapable de résister à la concurrence internationale.

L'industrie australienne produit son ultime voiture

© AFP

Avec la fermeture de l'usine d'Elizabeth, dans l'Etat d'Australie méridionale, une page se tourne pour Holden.

Née en 1856 à Adelaïde, l'entreprise faisait initialement des selles avant de se lancer au début du XXe siècle dans l'automobile et de devenir dans les années 1930 une filiale de l'Américain General Motors (GM).

"Je me sens très triste, comme nous tous, car c'est la fin d'une ère", a déclaré vendredi le Premier ministre australien Malcolm Turnbull au micro de la radio de Melbourne 3AW.

C'est en 1948 que Holden a sorti la première voiture produite massivement en Australie, la Holden 48-215. Et en 1964, Holden employait 24.000 personnes.

Bien que propriété de GM, Holden fut longtemps vendue comme "La voiture australienne", un symbole de l'essor économique australien de l'après-Guerre. Holden s'est imposée pour des générations d'Australiens comme une marque emblématique. "Football, tourtes à la viande, kangourous et une voiture Holden", claironnait une publicité des années 1970 devenue culte.

"Tant de monde a travaillé ici depuis les années 1970 que cette journée est très très triste", a déclaré aux journalistes John Camillo, un responsable du Syndicat des travailleurs de l'industrie australienne (AMWU).

L'AMWU rend le gouvernement responsable de la disparition de ce secteur industriel pour avoir retiré les subventions à l'industrie automobile en 2014.

La mort de l'industrie automobile australienne était programmée depuis 2013-2014, quand les trois derniers constructeurs présents -Toyota, Ford et Holden- ont annoncé qu'ils se retireraient.

En savoir plus sur:

Nos partenaires