L'idée originale de la SNCF pour booster le TGV

18/06/15 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Voter pour avoir un train bon marché ? C'est la dernière idée de la SNCF, avec le service TGVpop. Objectif : concurrencer le covoiturage et les autocars. Explications.

L'idée originale de la SNCF pour booster le TGV

© Reuters

Le nom TGVpop n'est pas sans rappeler l'offre Uberpop proposée à Uber en Belgique. La SNCF surfe ainsi sur la notoriété d'Uber pour proposer un service "branché". Il s'agit de trains à la demande à petit prix. Les voyageurs s'inscrivent sur le site TGVpop, et 14 jours avant le départ potentiel, la SNCF propose une série de trains. Les clients votent sur le web pour les trains qu'ils souhaitent emprunter. Le TGV attirant au moins 33% des suffrages sont mis en service à un petit prix : 25 à 35 euros. S'il y a assez de candidats, le votant apprend 4 jours avant le départ que le train sera mis en service et peut alors acheter le ticket (https://www.tgvpop.com/home).

Concurrencer le covoiturage et les cars

Le service est un test qui durera tout l'été. L'objectif ? Répondre à la concurrence du covoiturage. Un Blablacar, qui est aussi actif en Belgique, remporte un vif succès dans l'Hexagone. Il s'agit aussi d'une réponse préventive à l'ouverture des lignes d'autocar longue distance en France, qui seront bientôt autorisées. Les lignes TGV connaissent un recul de fréquentation depuis plusieurs années.

L'espoir : que les clients battent le rappel sur Facebook

TGVpop vise une clientèle jeune, à l'affut des bonnes affaires, aux horaires flexibles, qui apprécient une approche ludique. La SNCF a créé un site TGVpop qui propose depuis le 17 juin 203 TGV, au départ de Paris, plutôt vers le sud (Paris-Avignon, Paris-Lyon, Paris-Grenoble,...) et la Bretagne (Paris-Rennes). Si la demande atteint les 33% de la capacité des rames, les trains proposés sont mis en service. Sinon, tant pis. Il reste Blablacar...

Les tarifs iront de 25 à 35 euros, et 5 euros en plus pour la première classe. La SNCF espère que les candidats voyageurs se démèneront sur Facebook et d'autres médias sociaux pour attirer d'autres voyageurs, et être certain que le train partira. Il s'agit donc d'une méthode astucieuse pour sous-traiter le marketing auprès de la clientèle...

Cette offre remplit un créneau encore inocupé : répondre à la demande de dernière minute bon marché. Le tarifs variables mis en oeuvre par la SNCF (et bien d'autres transporteurs) tendent plutôt à réserver les meilleurs prix à ceux qui réservent tôt.

Horaires semi-flous

La particularité de TGVpop est que les horaires des trains soumis aux votes ne sont pas précisés. La SNCF se contente d'indiquer la plage horaire (matin, après-midi, soir). L'heure précise est indiquée lorsque le train est confirmé, quatre jours avant le départ. Une chose est sûre : il ne circulera pas aux heures de pointe.

La SNCF a déjà fait preuve d'une grande créativité pour mieux vendre ses lignes TGV. Elle a lancé IDTGV, des TGV bon marché à partir de 19 euros, que l'on ne peut réserver que par internet, où il faut s'y prendre tôt pour avoir les prix bas.

Le service TGVpop est lancé pour l'été, ensuite la SNCF examinera s'il y a lieu de le développer.

En savoir plus sur:

Nos partenaires