L'hémorragie des achats transfrontaliers: un sérieux manque à gagner

23/08/16 à 11:30 - Mise à jour à 11:55

Source: Trends-Tendances

En 2015, les Belges ont fait leurs courses de l'autre côté de la frontière pour 723 millions d'euros. Une hémorragie financière qu'il faut stopper au plus vite, selon la Fédération de l'industrie alimentaire belge (Fevia).

Les Belges qui habitent à Tournai, Mons, Couvin ou Virton en savent quelque chose : il leur suffit souvent de faire une dizaine de kilomètres à peine pour voir le ticket de caisse de leur supermarché se délester de quelques euros, voire de quelques dizaines d'euros lors des traditionnelles courses du week-end. En France, de nombreux produits de grande consommation sont en effet moins chers. L'escapade de l'autre côté de la frontière vaut donc son pesant de pièces. Un constat que partagent aussi de nombreux Flamands qui font leurs achats en Allemagne ou aux Pays-Bas puisque, selon Eurostat, l'alimentation en Belgique est en moye...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires