L'Europe perquisitionne dans les labos

03/12/10 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Trends-Tendances

Les grands labos ont-ils agi pour freiner l'arrivée de médicaments génériques sur le marché ? La Commission européenne "a des raisons de le penser". Des inspecteurs de la concurrence ont procédé à des perquisitions chez plusieurs sociétés du secteur, et ce, dans plusieurs Etats membres.

L'Europe perquisitionne dans les labos

© Thinkstock

La Commission européenne, gardienne de la concurrence en Europe, s'en prend de nouveau au secteur pharmaceutique, avec une nouvelle série de perquisitions dans le secteur annoncée vendredi.

Des inspecteurs des services européens de la concurrence ont procédé à ces perquisitions mardi, chez "un nombre limité de sociétés" du secteur et "dans plusieurs Etats membres" de l'UE, a indiqué Bruxelles dans un communiqué. Conformément à son habitude, elle ne précise pas l'identité des entreprises concernées, ni leur nationalité.

"La Commission a des raisons de penser que les sociétés concernées peuvent avoir agi, individuellement ou conjointement, notamment pour retarder l'entrée sur le marché de versions génériques d'un médicament particulier", explique-t-elle.

Ce n'est pas la première fois que la Commission accuse des sociétés du secteur pharmaceutique de retarder la sortie de telles copies meilleur marché de médicaments pour lesquels le brevet d'exclusivité a expiré. Une grande enquête sectorielle dans l'industrie pharmaceutique, lancée par Bruxelles en 2008, déjà avec des perquisitions, avait conclu à des freins pour les génériques en Europe. Elle avait débouché sur l'ouverture de plusieurs procédures.

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires