L'Etat n'aide pas le secteur nucléaire selon la ministre Marghem

08/03/16 à 07:15 - Mise à jour à 07:15

Source: Belga

(Belga) La ministre fédérale de l'Energie Marie-Christine Marghem (MR) a répondu aux 18 questions qu'avait formulées la Commission européenne quant à la convention signée entre le gouvernement et Electrabel dans le cadre de la prolongation des réacteurs nucléaires Doel 1 et 2. Dans sa réponse, qui sera présentée à la commission Économie de la Chambre mardi, Mme Marghem estime qu'aucune des conditions nécessaires pour qu'une mesure soit considérée comme aide d'État n'est remplie, rapportent L'Echo, Le Soir et La Libre Belgique.

L'Etat n'aide pas le secteur nucléaire selon la ministre Marghem

L'Etat n'aide pas le secteur nucléaire selon la ministre Marghem © BELGA

La ministre libérale estime ainsi dans sa missive que l'indemnisation due à Electrabel en cas de fermeture anticipée de Doel 1 et 2 s'inscrit dans le cadre du droit commun. Elle souligne également que le développement des énergies renouvelables n'est pas lésé par la prolongation des réacteurs. La révision à la baisse de la taxe nucléaire ne constitue pas non plus une aide illégale d'État selon Marie-Christine Marghem, celle-ci ayant évolué en fonction des prix du marché. L'opposition note déjà que la ministre n'a pas mentionné le rapport d'Elia stipulant que Doel 1 et 2 n'étaient pas nécessaires pour assurer la sécurité d'approvisionnement du pays. (Belga)

Nos partenaires