"L'entreprenariat se féminise... sans quotas !"

07/03/11 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Trends-Tendances

La proportion de femmes qui lancent leur activité a augmenté d'un quart entre 2006 à 2010, passant de 31,1 % à 38,5 %. Le SNI y voit une féminisation de l'entreprenariat parfaite, sans l'imposition de quotas... mais relève encore de nombreux obstacles.

"L'entreprenariat se féminise... sans quotas !"

© Jupiter

Le nombre de starters féminins a augmenté de 24 % en cinq ans, passant de 31,1 % en 2006 à 38,5 % en 2010, annonce lundi le Syndicat neutre pour indépendants dans un communiqué. Selon l'étude du SNI, 11.484 femmes ont opté pour l'entreprenariat en 2010, sur un total de 29.839 starters.

"L'entreprenariat se féminise et cette transition se fait parfaitement sans devoir imposer des quotas", commente Christine Mattheeuws, présidente du SNI.

Néanmoins, les "entrepreneuses" sont toujours confrontées à des problèmes concrets. Ainsi, 63 % d'entre elles estiment qu'il est encore difficile de combiner travail et vie privée.

Le SNI, qui souhaite que les indépendantes puissent mieux utiliser la garde d'enfants et l'aide ménagère, plaide dès lors "pour une législation de la garde d'enfants à la maison même, une augmentation de la déductibilité fiscale pour la garde d'enfants et l'aide ménagère, l'extension des chèques service aux gardes d'enfants et des places d'accueil pour enfants qui ont des horaires plus flexibles".

"Si les politiciens sont tellement concernés par le nombre de femmes dans le monde des entreprises, ils ne devraient pas hésiter à prendre ces mesures", ajoute la présidente du syndicat.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires