L'emploi dans les ports belges a diminué de plus de 8.000 unités en trois ans

12/07/13 à 15:11 - Mise à jour à 15:11

Source: Trends-Tendances

Les ports belges (Anvers, Gand, Ostende, Zeebrugge, Bruxelles et Liège) étaient en 2011 à l'origine de 115.600 emplois directs, soit 8.350 de moins qu'en 2008. La moitié des emplois perdus concerne le port d'Anvers, ressort-il d'une étude publiée vendredi par la Banque nationale de Belgique (BNB).

L'emploi dans les ports belges a diminué de plus de 8.000 unités en trois ans

© Image Globe / DIRK WAEM

Depuis le record de 2008, année où les ports belges employaient directement 123.950 personnes, l'emploi n'a cessé de baisser. La tendance à la baisse s'est poursuivie en 2011 mais de manière moins prononcée avec un tassement de l'emploi de 0,9%, soit 1.045 emplois de moins. Les réductions de l'emploi dans les ports d'Anvers, Ostende et Zeebrugge sont légèrement supérieures à 2%. Dans le complexe portuaire liégeois et dans les ports de Bruxelles et Gand, à l'inverse, l'emploi augmente de respectivement 0,7, 1,1 et 2,5%.

En 2011, l'emploi direct au port d'Anvers atteignait 60.010 personnes, 26.638 à Gand, 9.943 à Zeebrugge, 9.771 à Liège, 4.887 à Ostende et 4.351 à Bruxelles. Au total, emplois directs et indirects compris, les ports belges sont créateurs de 256.382 emplois, ce qui représente 6,4% de l'emploi intérieur. En 2008, l'emploi total atteignait encore 274.120 unités.

Les investissements directs dans les ports belges ont également reculé en 2011 pour la troisième année consécutive, pour atteindre 3,39 milliards d'euros en 2011, contre 5,3 milliards d'euros en 2008. Les ports belges représentaient enfin en 2011 une valeur ajoutée directe de 16,48 milliards d'euros, soit 4,5% du produit intérieur brut (PIB).

Nos partenaires