L'emploi augmente en Wallonie... "mais pas grâce au Forem !"

15/03/11 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Trends-Tendances

L'emploi total a augmenté plus fort en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles entre 2000 et 2009. Pourtant, selon l'Union des classes moyennes, "quand on engage, ce n'est jamais en passant par le Forem !"

L'emploi augmente en Wallonie... "mais pas grâce au Forem !"

© Belga

L'emploi total a augmenté plus fort en Wallonie qu'en Flandre et à Bruxelles entre 2000 et 2009, rapporte mardi La Libre Belgique sur base de chiffres du Forem. Le nombre d'emplois a ainsi connu une hausse de 8,8 % au sud du pays, contre 8,6 % au nord et 5,1 % dans le centre.

C'est dans les administrations et le secteur de la santé que cette hausse est la plus importante.

Ces hausses de l'emploi s'accompagnent d'une diversification des contrats de travail, souligne par ailleurs la Libre. Le contrat à temps plein et à durée indéterminée est en effet en léger recul. Ainsi, les contrats à temps plein ont reculé de 1,9 % en Belgique depuis 2003, selon des estimations de l'Office national de sécurité sociale (ONSS). Le temps partiel a, lui, explosé au cours de la décennie écoulée, le nombre de travailleurs à temps partiel augmentant de 170.000 personnes en sept ans.

Les chiffres montrent également que le travail saisonnier et intérimaire a fortement augmenté depuis 10 ans (+ 36,4 %). Le Forem a par ailleurs noté, depuis 2003, une hausse de 28 % de l'activité indépendante à titre complémentaire. En Wallonie, un indépendant sur quatre l'est à titre complémentaire.

UCM : "Quand on engage, ce n'est pas grâce au Forem !"

La Wallonie court à la catastrophe économique si le Forem ne trouve pas rapidement un nouveau patron, indique mardi dans les journaux du groupe L'Avenir Marie-Anne Belfroid, présidente de l'Union des classes moyennes, qui dénonce également le non-fonctionnement de certains services du Forem.

Alors que l'on sait depuis longtemps que le directeur actuel du Forem va partir à la retraite, le gouvernement ne fait rien pour le remplacer rapidement. De plus, il n'a jamais eu l'adjoint promis, dénonce mardi la présidente de l'UCM : "Je ne comprends pas que le gouvernement wallon ne gère pas mieux l'une de ses maisons les plus importantes. Les entreprises pleurent pour engager et on ne trouve pas de gens !"

Selon elle, il y a "clairement au Forem des services qui ne fonctionnent pas". La présidente de l'UCM sonne l'alarme et explique qu'à l'heure actuelle, on crée des postes de travail, mais on ne trouve pas le personnel pour les remplir. "Soit parce que les personnes que nous cherchons n'existent pas, soit parce qu'elles ne sont pas assez flexibles. Tous les patrons disent la même chose : quand ils trouvent des gens pour remplir des postes, quand ils engagent, ce n'est jamais en passant par le Forem."

Selon Marie-Anne Belfroid, c'est au gouvernement wallon d'agir et de donner un patron au Forem.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires